La tresse africaine

Le dimanche, on parle cheveux, pour mon plus graaaaaand bonheur !

Celles qui me connaissent savent que je suis une grosse psychopathe des tresses. Je tresse depuis que je suis en moyenne section de maternelle. Un de mes premiers souvenir : je me vois apprendre à faire les tresses avec trois bouts de ficelle rouges accrochés à ma chaise de bureau… En plus de ça, ma maman avait l’habitude de me faire deux tresses sur les côtés tous les matins de ma tendre enfance, jusqu’à ce que je me rebelle et refuse de les porter un jour de plus, et décide de choisir mes habits. Ça c’était en CE1, et je suis pas sûre que c’était une bonne décision mais ça c’est une autre histoire ahah.

Quoi qu’il en soit, je crois que ça a du me marquer quand même, parce que je me souviens passer mes récrées à faire des tresses aux dames de service… Autant dire que l’habitude m’a suivie, sauf que maintenant j’ai encore plus de tête à coiffer autour de moi, disponibles dès que l’envie me prend de faire des expériences laboratoires, et ça c’est GÉNIAL. Donc déjà, merci à ma sœur, ma mère et mes copines d’assouvir mes envies de tressage soudaines.

Beaucoup de tresses sont impressionnantes, mais pas si compliquées à faire en réalité. Il suffit d’avoir la technique de base, et une fois cela intégré, tout coule de source ! Je vous promets, au début je sais que ça paraît impossible, mais en fait c’est bien plus que faisable !

Donc la base, c’est la tresse. On prend tous les cheveux, on les sépare en trois parties égales et on les entrelaces.

 

IMG_0998

IMG_0999

Après la suite logique et le niveau supérieur de la tresse, c’est la africaine. C’est une tresse qui paraît « collée » au cuir chevelu grâce à une technique très spéciale. (Comme toutes sortes de tresses vous allez me dire, mais c’est ça qui est magique dans l’art du tressage). On dit tresse africaine en France mais les américaines disent tresse française et pour moi ça ressemble plus à une tresse amazonienne mais bon…
Donc le principe, c’est de prendre une petite section de cheveux au dessus de la tête. Vous la séparez en trois pans puis commencez une tresse normale, sauf qu’à chaque fois vous prenez un morceau de cheveux d’un côté pour le joindre à un pan et les rabattre ensemble de l’autre côté, et ainsi de suite. En fait, c’est ça qui va donner l’effet « plaqué » aux cheveux : la tresse est collée parce que vous rajoutez des cheveux au fur et à mesure. C’est de la magie je vous dis.

IMG_1001

IMG_1004

 

Bon là elle est super mal faite parce qu’il fallait que je me dépêche avant qu’il fasse trop nuit (et aussi parce que je mourrais de froid), mais plus petites sont les sections que vous prenez en ajout à votre tresse, plus « collée » (et jolie) elle sera 🙂

Tressez bien, et à dimanche prochain pour de nouvelles aventures cheveuesques !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s