Changements remarqués

Depuis que nous ne mangeons plus de viande et de produits laitiers (pour Ingrid, quasiment plus de poisson et d’œufs non plus d’ailleurs) et plus de produits d’origine animale tout court (sauf le miel pour Juliette), nous avons remarqué des changements spectaculaires quant à la façon dont nos corps réagissent. Et quand on vous dit spectaculaires, c’est en effet assez bluffant.

Ingrid :
– Pas de perte de kilos considérable, mais une stabilisation lente et durable du poids (-3kg en 6 semaines, mais bon, j’en avais déjà perdu 25 en 2 ans juste avant…).

– Quasiment plus aucun bouton sur le visage, le dos et les épaules. Un teint beaucoup plus clair et lumineux, une peau moins grasse et moins sèche (oui les deux en même temps, j’ai vraiment une peau de merde !).

– Une peau hydratée et halée. Un bronzage homogène et réparti (merci les carottes à grignoter !! > j’ai remarqué ce phénomène l’été dernier, je n’avais jamais été aussi bronzée de ma vie, alors que je ne suis pas allée une seule fois à la plage puisque j’ai passé mon été en stage à Avignon, loin de la mer ! Et je me suis aperçue que c’était grâce à ma surconsommation de carottes quotidienne… La carotène donne un teint hâlé toute l’année et homogénéise considérablement le bronzage sur l’ensemble du corps !!)

– Meilleur sommeil, surtout le soir, quand je mange plus léger.

– Meilleur écoute de mon corps.

– Plus aucune envie subite et inexplicable de manger des trucs « sales » comme j’avais l’habitude de dire avant, style kebabs, frites, MacDo, hamburgers, nourriture grasse et autres merveilles pour le corps (LOL) alors que même au régime, j’avais un peu la sensation de manque parfois. Là, plus du tout !! Comme si mon corps avait été sevré de tout ça. Plus de fringales non plus d’ailleurs. En gros, ma relation à la nourriture est saine et stabilisée :-).

– Beaucoup plus d’énergie, surtout le matin. Je n’ai plus aucune difficulté à me réveiller tôt le matin (mais genre tôt tôt quoi, style 5h30/6h !!), et j’apprécie d’autant plus la longue journée qui m’attend et dont je vais pouvoir profiter !

– Mes poils poussent beaucoup moins vite, et sont plus fins. Et, je vous jure que c’est vrai, j’ai l’impression de moins transpirer, et que ma transpiration sent beaucoup moins fort… Chelou non ?

– Meilleur digestion, moins de ballonnements, et une meilleure sensation après les repas (pas de gros ventre, ou d’impression d’avoir beaucoup trop mangé…). Mon corps est plus léger, et mon esprit se porte beaucoup mieux. D’ailleurs, je médite plus facilement et sereinement.

– Plus aucun maux de ventre pendant mes règles, ni pendant mon ovulation ! Alors qu’avant je douillais vraiment, moins pour l’ovulation, mais pendant les 2 premiers jours de règles, j’étais pliée en deux de douleur… Et, en prime, mes règles sont moins abondantes et durent moins longtemps ! (Alors que pourtant je porte un anneau contraceptif, qui je le rappelle et actuellement le contraceptif hormonal le moins dosé qui existe, et j’en suis très contente ! > je pourrai en parler dans un autre article d’ailleurs !).

– Prise de conscience de certaines choses qui participent à me construire et à m’eveiller en tant qu’adulte et citoyenne du monde et qui sont hyper importantes me semble-t-il : cruauté envers les animaux, poids écologique de nos habitudes de consommation, impact financier des choix alimentaires sur un budget dépenses de courses dans un foyer, comportements individualistes et consuméristes, écarts de modes de vie entre les hémisphères, les continents, les pays, les régions et même les classes sociales, importance du bien-être et du bien vivre dans sa vie quotidienne…

Juliette :

– 4 kilos de perdus en 5 semaines : et je vous rassure je ne m’affame pas, au contraire je mange même plus que j’en ai envie pour être sûre de ne manquer de rien. Et après des recherches, en fait la perte de poids est un processus normal puisqu’adopter une alimentation basée sur des plantes (légumes, fruits, noix et graines) mène à la régulation de votre poids pour atteindre votre poids idéal et « naturel ».

– Baisse considérable de l’acné sur ma face : et dire qu’il a fallu juste que j’arrête le lait pour commencer à voir une amélioration alors que ça faisait 3 mois que j’étais sous antibiotiques.

– Plus aucun maux de ventre dus aux règles (et là c’est l’instant dégueu mais c’est pas négligeable), alors que je devais me shooter aux Antadys pour survivre à la pire semaine du mois.

– Je me sens beaucoup plus légère puisque je sais que j’ai pas de la chair qui pourrit dans mes intestins (et ouais les amis, comme nos boyaux ne sont pas adapter à notre alimentation, la viande met beaucoup plus de temps à traverser votre corps que les carnivores).

– Mon ventre est tout plat (même raison qu’au dessus, la nourriture ne stagne pas dans mon corps).

– Toute vision de viande me dégoûte, je dois fermer les yeux pour pousser le charriot le long du rayon que j’appelle « des abattoirs ». Pareil pour l’odeur du sang dans la poêle où le steak est en train de cuire.

– J’ai beaucoup plus de compassion (exemple : la vue d’un chat mort sur la route me fais fondre en larmes alors que ça m’aurait juste dérangée avant).

– Je médite beaucoup mieux et facilement, c’est comme si mes idées étaient plus claires et directes.

– J’ai un meilleur sommeil. Je m’endors de suite et je ne fais plus d’insomnie genre pouf à 4h mon corps à décidé d’être prêt pour une journée entière alors que pas du tout.

– J’ai un rapport à la nourriture beaucoup plus sain. J’ai appris à écouter mon corps et je mange quand j’ai faim. Et si c’est à 3h, c’est que j’ai pas assez mangé à midi, alors c’est pas grave je me fais un grand smoothie ou j’avale 2 banane puis je suis tranquille. Mais je vais pas me flageller parce que j’ai envie de manger, si mon corps réclame c’est simplement que j’en ai besoin.

– La démarche par laquelle je suis passée quand j’ai changé d’alimentation m’a radicalement faite évoluer. J’ai appris beaucoup de choses et j’en apprends toujours, sur l’alimentation, la nutrition, la spiritualité, la coexistence sur Terre parmis d’autres êtres vivants… Toutes ces prises de conscience ont un impact direct sur mon entourage puisque ma sœur est devenue végétarienne, mon frère aussi et mon père y pense ! Mais remarque je les ai peut-être eus à l’usure ahaha 😉

– J’ai un goût plus développé puisque j’ai aussi supprimé sel (sauf quand c’est vraiment indispensable), sucre raffiné… (Et c’est une « goule à suc » qui vous parle, celle qui pouvait s’enfiler 10 paquets de dragibus en un film.)
Mes papilles se concentrent donc sur le vrai goût des aliments et rien ne vient « perturber » ma dégustation.

– Je suis plus conscience de manière générale. Plus consciente de mes pensées, de mes actes et des répercutions, de mon entourage et mon environnement.

– J’ai plus confiance en moi. C’est mon gros problème depuis toujours, et là je vois que comme je me sens bien et que je n’ai jamais été autant moi-même, je crois beaucoup plus en moi et en mes différences (parce qu’il faut le dire hein, je suis quand même chelou bizarre pour une fille de 17 ans… Mais c’est cool, je l’assume :D).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s