La liste de mes envies OU Sa vie en rose

Cette semaine se déroule au théâtre de Grasse un festival de théâtre scolaire international, les Didascalies.

Des camarades de classe de Juliette ont monté une pièce de théâtre à cette occasion, dont la représentation avait lieu ce soir. Ils ont adapté au théâtre l’histoire d’un super roman qui s’appelle La liste de mes envies, de Grégoire Delacourt. Outre le fait qu’il ait reçu de nombreux prix littéraires, qu’il ait été adapté et joué au théâtre à Paris, acheté pour traduction dans une trentaine de pays et même adapté au cinéma (le film sort le 28 mai), nous ne pouvons que vous recommander sa lecture.

Moins de 200 pages, Ingrid l’a avalé en moins de 2h tellement il est facile et agréable à lire, et c’est le genre de lecture qu’on apprécie le matin au petit-déjeuner sur la terrasse, ou l’après-midi sur un banc au soleil. Pas prise de tête, mais une histoire qui fait réfléchir sur les vraies choses importantes de la vie. On finit l’histoire un peu triste (Ingrid a quand même versé sa larmichette hein !), mais un peu plus conscient de ce qui compte vraiment et persuadé que les rêves sont essentiels dans la vie pour construire son bonheur (sans forcément tous les réaliser, c’est leur poursuite qui nous motive jour après jour).

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, atteint de la terrible maladie d’Alzheimer, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, un troisième est mort né, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux jolies jumelles de Coiff’Esthétique, en face de sa boutique, un peu plus de 18 millions d’euros lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Ou pas…
Elle décide alors de ne rien dire à personne, de cacher le chèque et de commencer à faire des listes de ses envies, sans rien changer à sa vie, de peur que ça ne modifie trop son bonheur
.

Le personnage un peu pathétique de Jocelyne nous aide à nous rendre alors compte ce qu’on perd en gagnant au loto ne peut même pas être compensé ou racheté par tous les millions qu’on possède.

L’argent ne fait pas le bonheur, ah non, ça c’est sur ! Nous en étions déjà convaincues, mais cette histoire à la fois triste et joliment racontée nous conforte encore plus dans cette idée.

Concernant l’adaptation théâtrale des lycéens grassois de ce soir, intitulée Sa vie en rose, nous ne pouvons que vous la vanter !! Nous tirons notre chapeau à ces 23 jeunes lycéens qui ont effectué une super performance, que ce soit dans le jeu d’acteur comme dans le travail en amont d’adaptation du texte. Bravo pour la réussite de cette écriture, de la mise en scène et pour nous avoir faits rire tableau après tableau ! La famille Delory a passé un excellent moment et vous en remercie 🙂 !!
C’était original et inattendu, et tout le monde à la sortie était étonné de ce qui venait de se produire devant eux. Et oui, on avait assisté à la dernière fois que la troupe se représentait au complet, puisque les terminales s’en vont pour d’autres aventures l’année prochaine !

En plus, l’auteur les a même gentiment gratifiés de sa présence et celle de sa famille, c’est vous dire à quel point c’était réussi ! BRAVO À TOUS, c’est beau de faire les choses avec passion.

20140520-204359-74639741.jpg

20140520-204424-74664217.jpg

20140520-204443-74683816.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s