La brioche supportrice/patriote

Bon on avoue, on n’a pas vraiment trop suivi ce qu’il se passe rapport à la Coupe du Monde… Jusqu’à présent en tout cas.

Avant on n’aimait pas le foot, on n’aimait pas les gens qui regardaient le foot et on n’aimait pas les joueurs de foot.
Et surtout, on n’était pas du tout mais alors PAS DU TOUT d’accord sur ce qu’il s’est passé autour de cette coupe du Monde brésilienne : ben oui, tu sais, les méchants messieurs de la FIFA qui ont délogé des milliers de personnes qui considéraient les favelas (déjà assez vétustes pour être considérés comme tels, mais c’est un autre débat) comme leur quartiers et les cabanes entassées faites de briques et de tôles comme leurs maisons. Des quantités énormes d’habitations détruites, sans que la population n’ait son mot à dire, tout ça pour « faire propre » et dans la foulée dépenser des tonnes de fric (qui aurait pu servir à aider ces populations dans la pauvreté et l’insécurité d’ailleurs…) pour accueillir les touristes et enrichir encore plus les plus riches des brésiliens.

Bref, on ne va pas écrire un pamphlet sur les horreurs et les aberrations du monde du football (il faudrait carrément ouvrir un blog sur le sujet, tellement y a à dire : sexe, drogue, argent, violence, incompétence, tout ça tout ça), mais vous avez compris l’idée, on avait un peu envie de boycotter cette coupe du Monde, par solidarité pour les brésiliens expulsés pas contents ET aussi parce que le foot et nous, c’est pas une histoire d’amour, si vous voyez ce qu’on veut dire !

Mais ça, c’était avant !

C’était avant qu’on se rende compte que le sport, et le foot en particulier, étant un des sports les plus populaires du monde, était un super moyen de rassembler les gens : les amis, la famille, et même les inconnus parfois (jetez un coup d’œil dans les tribunes quand un ballon rentre dans la cage, les gens se sautent dans les bras et rient aux éclats comme des gamins, c’est trop mignon !). Et vous voulez savoir comment on a réalisé ça ? Et bien ce matin, notre maman est allée acheter une brioche à la boulangerie pour les convives de la chambre d’hôtes, et au moment de déballer la grosse viennoiserie ronde, tiède, odorante et pleine de sucre, on s’aperçoit qu’un petit drapeau français est planté en son centre !! On a trouvé que c’était une attention rigolote et délicate, et on a tous souri en pensant au boulanger ou à la boulangère qui décoré son travail ce matin, au lendemain de la qualification de l’équipe de France pour les quarts de finale. On a espéré que tous les clients de la boulangerie aient eu la même réaction que nous à l’ouverture du paquet et envoyé plein d’ondes positives vers « nos » joueurs (oh mon Dieu, on se met à parler comme les médias, et à considérer ces sportifs comme une propriété, sous prétexte qu’on partage le même drapeau… Mais qui sait ? C’est peut-être ça aussi le patriotisme non ? Se sentir tous ne faire plus qu’un autour d’un élément qui rassemble ?) !

Alors c’est vrai, il a fallu que nos parents et proches usent force de persuasion et qu’on se résigne à ressembler à une famille de beauf, mais c’est touchant de nous voir nous réunir autour d’un intérêt commun, le match, et de vibrer ou trembler ensemble au fil du jeu… On est émus ensemble au moment de la Marseillaise, on a les larmes aux yeux (enfin surtout Ingrid hein) quand les supporters dans les tribunes la reprennent un peu plus tard pour encourager les joueurs épuisés et accablés par la chaleur sur la pelouse sèche, on se bouscule pour aller faire pipi à la mi-temps (heureusement, il y a plusieurs toilettes, famille nombreuse oblige), on se moque de notre mère qui affuble tous les joueurs du surnom « petit », et qui a l’air de penser que ce sont ses enfants, on crie quand on marque, on râle quand il y a une faute, on fustige l’arbitre qui n’est pas toujours impartial, mais on n’insulte jamais l’équipe adverse (ben non c’est pas l’esprit du sport tu vois ? Ou alors vraiment quand ils sont mauvais et qu’ils jouent « à la crapule » en se roulant par terre à la moindre occasion avant de guérir quasiment instantanément à la vue de l’arrivée de la civière) !

OK, on n’aime pas trop le foot, mais on supporte l’équipe de France, et surtout on aime voir les gens se rassembler et se lier alors qu’ils ne se connaissent pas forcément, on trouve ça cool ! Et ouais, il faut pas oublier que le sport ça doit rassembler (esprit d’équipe, valeurs sportives, ça vous dit quelque chose ?), et pas diviser et servir de prétexte pour se taper dessus ou faire exploser des bombes (c’est ce qu’il se passe en ce moment au Nigeria quand même > entre ça et les filles qui sont punis parce qu’elles vont à l’école, il fait bon vivre au Nigeria en ce moment non ?). Alors s’il-vous-plait, les gens, arrêtez de vous faire taper sur la tronche (ça fait mal et c’est moche), et allez plutôt supporter les joueurs et espérer TOUS ENSEMBLE qu’on aille le plus loin possible dans ce mondial !

Voilà, c’est dit ! Bonne Coupe du Monde les gars, et ALLEZ LES BLEUS !!! (on ne se reconnait plus décidément…)

photo

Publicités

2 réflexions sur “La brioche supportrice/patriote

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s