Les aventures d’une caissière altermondialiste, et végétalienne : épisode 2

Ça y est, j’ai rendu mon uniforme de caissière samedi dernier. Pour fêter ça, je vous offre le florilège de mon mois d’août, tout aussi porteur d’espoir pour le futur de l’humanité (évidemment c’est de l’ironie) 😉

« Bonjour madame, je suis désolée je ferme, j’ai terminé ma journée. »
« Et vous pouviez pas le dire avant ? »
« Bon allez venez si vous voulez. »
« Oui je préfère. »
« 59.99 s’il vous plait »
« Et vous ne mettez pas de sac avec ?! »
« Les sacs sont à 3 centimes madame. »
« Vous me faites payer pour un sac ? Mais c’est inadmissible. »
« Je suis pas la bonne personne à qui vous en prendre. Tenez votre sac. »
« Et en plus on ne me met pas mes articles dans le sac. Non mais c’est pas possible il n’y a plus de service c’est formidable. »
« En temps normal je le fais au gens aimables. Mais là ce n’est pas votre cas. De rien madame et bonne journée. »
Je suis ta caissière, pas ton esclave.

« Allez les enfants, disez au revoir à la dame. »
QUOI, est-ce que j’ai bien entendu ??

« 5,24 »
« Vous ne me demandez pas si j’en ai ? »
« … »
« Vous ne me demandez pas si j’en ai mademoiselle ? »
« De quoi monsieur ? »
« Ben de l’argent. »
« En général les gens qui vont faire leurs courses ont de l’argent sur eux en effet… »

Pose une vingtaine de barquettes de côtes d’agneau
« Et voilà, que des os ! »
« Super, des animaux morts ! »
« Oui je sais moi aussi ça me fait mal au cœur pour ces pauvres bêtes… Des que j’en mange je me sens mal pour elles, j’aime pas trop ça. »
Ok je fais semblant de ne rien avoir entendu ! C’est sur que ça fait mal au cœur de payer 50€ pour de la viande alors qu’on « aime pas trop ça »…

« 20,56 s’il vous plait. »
« Et s’il ne me plait pas ? »
« Je ne crois pas que vous aillez vraiment le choix en fait. »
Relou puissance 10000 bonjour

« Avez-vous la carte du magasin monsieur ? »
« Non. Je ne suis pas fidèle. »
« Ah mais c’est pas ce que je vous ai demandé… Ça ça ne regarde que vous (et votre femme) »

Met sa carte bleue dans la machine :
« Oh mince j’aurais du en mettre une autre ! »
« De quoi, de chemise ? »
« Euh non, de carte… »
« Ah d’accord… Mais ne vous inquiétez pas, celle-ci de chemise est très bien  »

Il est 8h45, première cliente :
Elle titube, se cogne partout et n’arrive pas à fixer un point du regard (je vous raconte pas comme l’épisode du choix des pièces à me donner fut long)
« Moi j’ai un chien. Il faut pas les manger. Mon chien il s’appelle Stone. »
« Ah il doit avoir l’habitude de vois voir comme ça alors. »

« Vous êtes ouverte ? »
« Oui, venez »
« Mais je parle pas de caisse. » *clin d’œil de pervers*
Ok je vomis tout de suite ?

Je dois appeler un responsable pour qu’il m’autorise une annulation, je m’excuse du temps que le client doit patienter :
« Je suis désolée c’est un peu long »
« Plus c’est long plus c’est bon »
« Ouais mais en l’occurrence c’est plutôt chiant… »

Ça fait 10 min que j’enlève des antivols, je sens déjà la note bien gonflée. J’appuie sur TOTAL :
« 7… *se racle la gorge* 751,46€ s’il vous plait »
Euuuuuuh attends je calcule là. 750, ça fait 5/6 de mon salaire mensuel qu’elle vient de dépenser en 10 minutes. Ok respire. Respire. Respire Juliette. PLUS QUE LE PRIX DE MON BILLET D’AVION POUR L’INDE SÉRIEUSEMENT ????

Me tend sa carte de fidélité avec un air hautain :
« Tenez, soyez rapide mes ne servez pas à rien. »
Euuuuuh CONNASSE ?

« 11€28 s’il vous plait. »
« J’en ai rien à foutre de ce que vous me dites. »
*grande inspirtion*
Aaaaaaaah c’est bien, ce métier me fait me sentir utile et respectée 🙂

« C’est du shampoing ça madame ? »
« Oui monsieur c’en est en effet. »
« Mais… Du shampoing pour cheveux ? »
« Je crois pas que le shampoing soit fait pour autre chose… »

« Vous prenez les tickets restaurant ? »
« Oui mais il faut que vous ayez un fruit, ou quelque chose qui se mange le midi. »
« Des croquettes pour chat et de la litière ça va ? »
Je suis désolée mais j’abandonne là…

« Bonjour je cherche du shampoing. »
« Juste un peu plus loin à droite madame. »
« Ah non mais du shampoing pour chiens ! »
« Mais vous êtes dans un magasin pour humains madame… »

« Je vois que vous avez des cartes prépayées pour téléphones. »
« Oui monsieur vous en voulez une ? »
« Non je voulais savoir si vous en aviez des Auchan… » (Le magasin dans lequel je travaillais n’étant évidemment PAS Auchan)
Est-ce que vraiment on vient de me demander ça ?

Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis très maladroite, « balataù » comme dirait ma mère… Et bien mes défauts de la vie quotidienne n’échappent pas a mon lieu de travail.
On peut parler de la fois où j’ai fait tomber une bouteille de vodka absolut de 2l, de la fois ou j’ai lâché les cartons de tablettes de chocolat, ou encore de celle ou j’ai glissé avec mes chaussures et ou je me suis étalée devant tout le monde (j’étais celle qui rigolais le plus par contre, malgré les quelques vertèbres que je venais de m’exploser)…

Voilà voilà, ces deux mois étaient une bonne expérience en terme de self-contrôler de patience 🙂

Publicités

Une réflexion sur “Les aventures d’une caissière altermondialiste, et végétalienne : épisode 2

  1. Pingback: Les aventures d’une caissière altermondialiste, féministe et végétarienne : épisode 3 | Le ridicule ne tue pas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s