Arrivée en Inde

Hier, nous avons atterri à Chennai à 8h, heure locale. Ce qui fait du 4h30 pour vous ! Le chemin jusqu’au premier endroit, où nous restons pendant deux semaines, était cahotique. Un cyclone venait de passer et beaucoup d’immeubles et de routes etaient innondées. Mais rien n’arrête les chauffeurs de taxi indiens qui se faufilent entre les véhicules en toutes circonstances, même quand il pleut des trombes d’eau. (Note à nous mêmes : ne jamais, jamais, JAMAIS passer son permis de conduire en Inde > d’ailleurs, existe-t-il meme un examen de conduite dans ce pays de téméraires de la route, ou le klaxon a largement remplacé le clignotant ?)

Une fois arrivées à notre destination, nous n’étions pas trop fatiguées (evidemment tout est relatif) et il nous a fallu une nuit pour nous habituer au décalage horaire, pas si monstre que ça mine de rien. Ce sont surtout les longues heures et les conditions de vol qui nous ont assomées ! Nous avons du remédier a de violents maux de tête par l’achat d’une boîte de Paracétamol à l’aéroport de Dubai, et les pieds d’Ingrid n’ont toujours pas dégonflés depuis le temps… Cool !!

Mais passons aux choses intéressantes. Notre deuxieme jour ici en Inde a le même goût que le premier. C’est coloré, ça sent bon, et la cuisine est délicieuse. De quoi largement gagner nos coeurs en une seconde. En fait, c’est une experience tellement sensorielle que vous la décrire est la chose la plus difficile à faire, même si on va s’efforcer de le faire en rendant justice à ce merveilleux pays que nous découvrons.

Voir les saris colorés des indiennes nous narguer est la chose la plus délicieuse. Ça nous arrive de nous assoir un bon bout de temps à un endroit stratégique pour pouvoir admirer le défilé permanent qui nous est offert. Je crois que si on était prises en photo dans ces moments-là, on pourrait voir des coeurs dans nos yeux ahah ! On croit toujours avoir rempli le TOP5 des plus jolis saris/penjabis/bijoux, et la BIM d’autres encore plus beaux viennent flotter sous nos yeux ébahis ! Et encore, on vous parle pas de la bave qui coule de la bouche grande ouverte de Juliette quand elle voit des cheveux tressés à merveille arriver au dessous des fesses de passantes. C’est beau, ça sent bon (contrairement a ce que tout le monde nous dit, l’Inde ça sent bon !!! Ça sent la terre humide, le talc au santal, l’encens et le miel, les épices, la pollution et les fleurs fraîches), c’est le bonheur !!!

Déjà au réveil le matin, on peut observer les indiennes se préparer depuis notre couchette 5 étoiles 😉

Cette couchette est constituée d’un matelas de 3 cm d’épaisseur, d’une moustiquaire toute décorée de taches de sang provenant des moustiques qu’on écrase à tout bout de champs, un duvet qui s’avère en fait inutile, et même emmerdant dans la moiteur nocturne… On vous laisse constater par vous mêmes avec quelle ingéniosité nous sommes installées, peut-être que c’est le moment de bénir celui qui a inventé la pince à linge !

 

IMG_2593

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s