Le paradis terrestre

Bon ben voilà, nous sommes arrivées au Sri Lanka. Nous allons passer en tout 3 semaines sur cette petite île anciennement appelée « Ceylan » (mais attention depuis 1972, on dit Sri Lanka, à prononcer « Shri Lanka », même si l’ancien nom est encore utilisé quand on parle de thé) au milieu de l’océan indien, au large de l’état sud-oriental indien, le Tamil Nadu.

Quelques informations pour comprendre un peu le pays :
Le cingalais et le tamoul sont les deux langues officielles du pays, donc tout est écrit dans les deux alphabets, totalement différents et incompréhensibles mais vraiment très jolis !
60% de la population est bouddhiste, la seconde religion étant l’hindouisme, puis l’islam.
Il y a eu la guerre civile entre les cingalais et les tamouls jusqu’en 2009, mais malgré la proximité historique du conflit, ils semblent maintenant vivre en paix (on dit ça mais en même temps on s’est pas aventurées dans le nord de l’île, bastion des querelles, qui subsistent encore un peu aujourd’hui, nous a-t-on expliqué).
>> donc en gros on résume : c’est un pays en majorité bouddhiste (ben non c’est pas que le Tibet en fait !!), dont les habitants se sont entretués jusqu’à il y a 5 ans et ravagé par le tsunami de 2004, qui a fait d’énormes dégâts et victimes.

Alors pour être tout à fait honnêtes avec vous, on ne sait pas trop pourquoi on voulait visiter cet endroit, on s’est juste dit que c’était pas loin de l’Inde et dans notre imaginaire inconscient, ça sonnait vachement bien « Ceylan » : ça nous faisait penser à l’époque des grands aventuriers et du commerce des épices, c’était exotique et affriolant. On n’a même pas tapé le nom dans Google Images, demandé si ça valait le coup autour de nous, ou encore même bouquiné deux ou trois guides avant de partir, on s’est juste dit qu’on irait et puis voilà, sans raison précise… Et bien laissez nous vous dire que nous ne sommes ABSOLUMENT pas déçues !!! Avec rien d’autre dans le sac à dos que le Routard (notre bible pendant ces 8 mois… Ben quoi ? Non on n’a pas VRAIMENT les moyens de se payer un guide dans chaque endroit visité, comme Crésus ou les riches russes qu’on croise ici et là qui se déplacent dans d’énormes véhicules climatisés avec chauffeur et intérieur cuir, alors on fait comme on peut, et pour l’instant, le Routard est un super compagnon de voyage !), on s’aventure sur l’île du Nord au Sud, en passant par les montagnes du centre et surtout les deux anciennes capitales de l’île, aujourd’hui inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, qui sont deux sites archéologiques magnifiques.

IMG_3630.JPG

IMG_3495.JPG

La faune et la flore sont absolument incroyables et surprenantes. On ne savait pas DU TOUT à quoi nous attendre, mais cette île est un vrai petit paradis. Les paysages à couper le souffle sont essentiellement composés de cocotiers, bananiers, manguiers entourant des rizières et des cours d’eau. Aussitôt montées à bord du train à notre arrivée, vers la tombée du jour, on s’émerveille comme des enfants devants ce défilement d’horizons aussi nouveaux que merveilleux, le soleil couchant découpant le ciel rosâtre d’immenses branches palmées. Autant vous dire qu’on ne se fait pas prier pour faire des kilomètres à vélo. La douleur de la selle sous les fesses et les genoux fatigués d’autant pédaler passent au second plan quand on traverse d’aussi belles vues ! Tout est vert, la végétation est luxuriante, il y a énormément de points d’eau, rivières, lacs, ruisseaux, ou encore bassins, les routes sont neuves et hyper propres, le ciel est bleu et le soleil est au rendez-vous de notre séjour (ce qui n’était pas gagné, mais nous pratiquons prières et danses du soleil quotidiennement pour éloigner la pluie de notre chemin ^^)
Côté animaux, c’est aussi la folie : un genre de zoo/safari en plein air, dans la rue, un truc de fou ! On s’arrête pour faire traverser des énormes iguanes sur la route, on ne se lasse pas des moult chants d’oiseaux tous aussi plus différents et colorés les uns que les autres, on aperçoit des tortues qui nagent dans les flaques d’eau sur les chemins et les singes sont aussi nombreux que les pigeons en France (d’ailleurs ils nous font vraiment flipper, on dirait trop des humains)…

IMG_3667.JPG

IMG_3588.JPG

Les Sri Lankais sont extrêmement souriants et amicaux (même s’ils essaient un peu d’arnaquer les touristes que nous sommes, mais vous inquiétez pas, on se laisse pas faire… La plupart du temps !!), on peut être sûres de ne jamais être perdues, on n’a même pas besoin de demander notre chemin, il y a toujours quelqu’un pour spontanément nous aider !

Publicités

2 réflexions sur “Le paradis terrestre

  1. Bravo.
    Merci pour ces superbes récits qui donnent envie de s’évader surtout qu’ici il pleut. Mais en attendant j’aurais voulu vous faire part d’une petite réclamation :
    Je trouve que vous n êtes pas très généreuses en images.
    Je vous avouerai qu’a chaque post je reste un peu sur ma faim 😉
    Surtout que je suis persuadé que vous en avez des tonnes de super belles !!!
    Please 😦
    Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s