My tailor is rich

Nous avons l’immeeeeeense plaisir de vous annoncer que ce joli petit blog un peu nostalgique après plus d’un mois de voyage, va se transformer pour quelques instants en ce qu’il fut jadis *roulements de tambour*: un blog de filles.
Ouaiiiiiiis !!! Et on peut vous dire que c’est difficile pour nous de cacher notre joie. Parce que quand on a décidé de partir, on s’est dit que quitter nos fringues ne serait pas le plus compliqué, qu’on était pas si superficielles que ça, et que 3 t-shirts et 2 pantalons seraient largement assez pour tenir quelques mois a bourlinguer en Asie. Et bien NON. Détrompez-vous, nous en tous cas on s’était bien trompées, on est obligées de se rendre a l’évidence : on n’est rien d’autres que des filles superficielles. On bave des qu’on voit un magasin de fringues et de bijoux, on déprime quand le matin on se pose la question « qu’est-ce que je vais mettre aujourd’hui » et qu’on se rend compte qu’en fait on a même pas le choix, et on fait même des rêves de nos gardes-robes qui nous attendent a la maison.

Mais ça, c’était avant. Avant qu’on arrive à Mahabalipuram. Cette ville a fait taire la voix a l’interieur de nous qui nous criait « stop, il y en a marre d’être déguisée en globetrotteuse, quand est-ce que tu vas recommencer a être coquette ? »
Et puis on a découvert qu’il était possible de se faire fabriquer des fringues sur mesure pour rien du tout. Et faire le contour de tes pieds pour en faire des chaussures que tu as dessinées est le métier de certaines personnes. Et là on peut vous dire qu’essayer une robe après avoir porté les 2 mêmes pantalons (sales la plupart du temps) pendant 1 mois, ben ça rend heureuse.

Voilà comme la scène s’est déroulée :

Après 17h de bus, attente, avion, taxi foireux, attente et bus, on débarque dans cette jolie ville sur le golfe du Bengale. On vous a déjà vanté ses louanges : Mahabalipuram.
Mais a l’instant où on a trouvé dans la même heure la guesthouse parfaite, du wi-fi gratuit, des magasins de bijoux en pagaille, des machines à coudre dehors dans la rues et des hommes accroupis en train de travailler le cuir, on a oublié nos mésaventures, notre agacement et notre fatigue aussitôt.

On pousse la porte d’un tailleur que l’on aperçoit en train de coudre derrière sa vitrine. À sa devanture sont accrochés des robes, des chemisiers et même des combi-pantalons. On fouille dans les portants pour y découvrir un monde merveilleux et qu’on pensait oublié : celui des fringues. Il vient aussitôt nous proposer son aide à moitié en français, à moitié en anglais (!!!), et nous explique rapidement qu’il peut faire de nos rêves une réalité (comment ça TOUS nos rêves ????? Mais naaaaan, juste ceux qui nécessite du fil et du tissus – ouais enfin pour l’instant c’est tout ce a quoi je rêve donc bon)

IMG_5319.JPG

On lui commande donc 6 pièces :
Une robe en coton fluffy avec un jeu de ruban sur le col et dans le dos
Une blouse vert de gris (on rêvait de pouvoir placer ce nom de couleur depuis qu’Ingrid a appris la chanson en sixième)
Un haut échancré dans le dos et sur les côtés en tissu tout doux
Une combi-short bicolore et bi-matière
Une combi-pantalon ouverte dans le dos

À vous de deviner qui a commandé quoi !!!

On vous avoue qu’au début on avait un peu peur du rendu et du tombé des tissus, et qu’on aurait bien aimé avoir l’avis et l’œil expert de Jul, mais on a du faire sans… Mais le tailleur nous a vachement rassurées parce qu’il a tout de suite compris ce qu’on voulait, et on a fini par lui dire « BANCO, on te fait confiance ».

On ressort de cet endroit délestées de quelques centaines de roupies, mais sûres que ça va valoir le coup !
De ce pas léger, nous continuons de nous balader dans la rue et quelques mètres plus loin, un étalage de chaussures colorées attire notre attention. C’est un cordonnier. Mais pas un cordonnier qui répare des chaussures, un cordonnier qui les fabrique !!! Un monsieur âgé travaille accroupi par terre et le plus jeune s’occupe de la clientèle. On apprendra plus tard que c’est le père qui a enseigné son métier a son fils. On essaye plusieurs modèles types, et il nous montre tous les cuirs différents en nous disant que « tout est possible » (tout est réalisable, c’est Mahabalipuram).
On trouve notre association de forme et de couleurs, et sans plus attendre nous voilà le pied posé sur une page de cahier blanche et ce monsieur a nos genoux en tain de dessiner le contour de nos pitous.

IMG_5009.JPG

IMG_5012.JPG

IMG_5115.JPG

On lui demande si on peut le regarder faire, et autour d’un tchai et d’une centaine de moustiques, on l’observe travailler le cuir, la masse et la colle sur un énorme bloc de granit. On se raconte nos vies comme de vieux potes, pendant qu’il joue avec tous ses outils plein de concentration et d’une habileté déconcertante (ça a pas l’air compliqué de fabriquer des chaussures en fait…LOL). Puis il attrape nos chevilles et ajuste les lanières à notre pied et notre volonté (Ok, la on doit avouer qu’on se sentait un peu comme Cendrillon). Ingrid regarde Juliette et s’exclame « Juliette, je crois que c’est le plus beau cadeau qu’un homme puisse me faire, à part des enfants. ». On prend rendez-vous pour le lendemain, la semelle sera posée et les dernières retouches sur pieds seront effectuées. Et on pourra les rapporter à la maison, elles seront à nous.
Mais Allo on a des chaussures faites sur mesure !!!!!! (Ingrid : c’est un truc de OUF, ma première paire de chaussures juste pour moi, bon ok c’est pas Christian Louboutin comme j’espérais mais en fait c’est teeeeeeellement mieux !!).

On vous laisse découvrir tout ça en photo !!

IMG_5448.JPG

IMG_5432.JPG

IMG_5384.JPG

IMG_5416.JPG

IMG_5419.JPG

IMG_5386.JPG

IMG_5405.JPG

Vous savez ce qui est encore mieux que d’avoir des chaussures et des fringues faites juste pour soi ?? Quand tu te rends compte qu’elles vont aussi à ta sœur et que vous allez pouvoir vous les échanger !!! 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s