Le soir où on a travaillé dans un mariage indien

« Allo, yes we would like to know if we could play in a Bollywood movie tomorrow. »
« I don’t have any Bollywood movie tomorrow but there’s a huge wedding and we need western girls to welcome the guests. You’ll wear saris, you know saris ? »

On appelait comme ça, le jour pour le lendemain, juste pour rire, et pouvoir réaliser un rêve dans notre rêve : jouer dans un Bollywood. Ce n’est pas ce qu’on a eu, mais on a eu mieux : assister a un mariage indien, en portant un sari. Parfait.

« Rendez-vous à 16h devant votre hôtel, on vous habillera et vous maquillera, puis la réception commencera à 19h. A 23h vous aurez terminé, vous pourrez alors profiter du buffet du mariage et à minuit vous serez de retour chez vous. Je me chargerai de vous amener, de vous surveiller durant la soirée et de vous ramener. »

Ouais ouais ouais c’est trop génial !!!!!
Donc on se prépare, on attrape une paire de sandales jolies et l’appareil photo, puis on se présente au rendez-vous. Ismaïl est là, mais nous dit que nous allons partir avec son assistant parce que lui doit être a un autre mariage : on prendra le taxi pour aller a la gare, puis le train pour gagner du temps et traverser Mumbai, et enfin un rickshaw pour arriver au lieu de l’événement.
Euh ça sent un peu l’embrouille là nan ??? Munies de notre maman, on se dit qu’on ne risque pas grand chose.

On suit notre escorte spéciale, les moyens de transports se succédant au même rythme que les schémas catastrophes dans nos têtes : au mieux on arrive à bon port et tout se passe bien, au pire on se fait enlever (et oui, même le chauffeur de taxi est dans le coup), et nos corps/organes/cheveux/yeux sont vendus. Sinon il est toujours temps de sauter du rickshaw…

Après 2h de torture d’esprit, on rencontre la jolie Ankita (qui nous a fait de suite penser à Laure, notre boulette/amande), puis on se rend compte qu’on a été complètement paranos.
Elle nous amène chez elle et s’occupe de nous comme si on était des princesses, nous sert à manger et de l’eau fraîche. Ses copines qui se préparent aussi pour travailler comme extras au même mariage, drapent nos saris et nous maquillent dans des éclats de rire et des échanges de regards complices.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6321.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6330.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6341.jpg

On réalise 3 choses :
Porter un sari n’est absolument pas confortable. On vous parle même pas de traverser une grande artère de Bombai dedans…
Le maquillage, ça brûle les yeux. Et oui, on n’en avait pas porté depuis qu’on est parties…
Si nous on est fascinées par les indiennes, elles sont aussi fascinées par nous (la preuve, on porte des saris, elles portent un chemisier et un pantalon)

Une fois prêtes, on se rend à pieds à l’endroit du mariage, on attend les ordres de l’organisateur en discutant avec les filles, en étant un peu hallucinées de l’ampleur de la réception. Elles nous expliquent que les mariages indiens s’étalent sur plusieurs jours (5 en moyenne), et que ce soir c’est le dernier soir, celui où les invités prennent des photos avec les mariés, partagent le dernier repas puis s’en vont. Ce mariage est celui de deux familles fortunées et a coûté 40 000€. Bien, bien…

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6343.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6358.jpg

On apprend qu’il y a 1000 invités, et que notre mission pour la soirée sera de donner les assiettes pour le repas en disant « namasté, enjoy your dinner ». On est en face de l’esplanade où seront les mariés, et on pourra assister à tout le spectacle, c’est pas si mal !!

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6347.jpg

La soirée commence, les invités arrivent un par un sous le son des cornes à l’entrée. Nous on se contente de sourire et de regarder la parade de danseuses et musiciens, tout en se pinçant pour réaliser ce qu’on vit. C’est un peu comme dans Coup de foudre à Bollywood, notre film indien préféré !!!

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6393.jpg

Les mariés arrivent en sortant d’une noix de coco géante enfumée (on a pas dit que ça n’allait pas être kitsch) et montent sur l’estrade. Ils resteront là toute la soirée dans la même position pour faire une photo avec chaque invité. Bonjour la funitude du mariage !!!

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2014/12/img_6400.jpg

Les gens commencent à se diriger vers les 50 types de nourritures végétarienne (punjab, jaïn, nord indien, sud indien, mexicain, italien etc etc).
MAIS, pour cela ils ont besoin d’assiettes. Et c’est là qu’on est « utiles ». Ils s’approchent de nous avec surprise.
Certains nous répondent namasté ravis de nous entendre parler hindi, puis poursuivent dans leur langue sans qu’on puisse comprendre, d’autres ne nous calculent même pas (mais ça va on a l’habitude, on a été caissière toutes les deux), les femmes en général sont fascinées (on sait pas trop si c’est notre couleur de peau, notre sari ou l’ensemble), et les hommes très intimidés…

On observe le spectacle des tenues extravagantes et brillantes, des mains tatouées de henné, des costumes en satin, des chaussures fraîchement cirées et des cheveux gominés. On s’émerveille devant les bijoux dorés, les saris ornés et les yeux khôlés…

Finalement la soirée passera vite et après le millier d’assiettes distribuées, on profitera du buffet divin et on se couchera des étoiles dans les yeux 🙂

Publicités

4 réflexions sur “Le soir où on a travaillé dans un mariage indien

  1. Wooooaaah la chaaaance ! Je donnerai beaucoup de choses pour être à votre place les filles *o* J’adorerais assister à un mariage indien, surtout habillée en sari ^_^
    Laura
    Ps : Coup de foudre à Bollywood n’est pas un film indien, mais bien un film britannique 😉

  2. Bravo les filles vous êtes formidables, quel plaisir, quel bonheur de vous lire…… ne changez rien, vous avez tout compris à la vie!!!
    Je vous embrasse fort fort
    Juliette

  3. Cela n’a rien d’étonnant que vous soyez aussi bien acceuillies là-bas! Vous etes des blanches, des « gaurhis » pour les femmes et c’est là la plus grande obsession chez les indiens! Je ne pense que le Dieu Ganesh, Shiva ou que sais-je d’autre ont autant d’impact sur la population indienne que les gens à la peau blanche! (Et comme vous avez si bien dit que c’est un pays paradoxal, les indiens ont toujours tendance à considérer également que les femmes occidentales sont des femmes faciles en raison de cette liberté en matière de sexualité véhiculée par les films et les l’industrie pornographique occidentale.) Vous n’avez encore rien vu de l’inde si vous vous ne vous plongez pas dans la portée des délires pour etre « fair and lovely »! Bollywood est le premier à cautionner cette publicité avec des stars comme Shah Rukh Khan, Aishwarya Rai et bien d’autres qui non seulement se blanchissent la peau en douce mais aégalement, endossent la publicité de ces crèmes blanchissantes qui vise la population des gens à la peau noire « kali » qui se dit pour les femmes et qui est somme toute une insulte, un handicap qui t’empêchera d’avoir une vie professionnelle et meme de te trouver quelqu’un à marier! En Inde, le système de caste à relayer une partie de la population dans les conditions les plus inhumaines qui soient au monde et c’est peu de le dire! Les « dalit » autrement dit les « intouchables » sont les hors-castes tout juste bons à nettoyer les toilettes, effectuer les taches les plus dégradantes et meme les femmes « dalit » sont dès leurs jeunes ages vendues comme prostituées traditionnelles « devadasi » . Enfin, l’inde, c’est toute une histoire! C’est pourquoi en matière de spiritualité et de religion, je doute fort que les Indiens soient vraiment un peuple sage car ils sont dans un total déni de leur propre identité et font preuve d’une telle atrocité envers les gens à cause de la couleur de leur peau!

    • Belle analyse Stéphanie… Et c’est si triste à admettre qu’on se sentirait presque le pouvoir de changer les choses ! Mais des mentalités héritées de centenaires en centenaires ne sont pas si facile à éveiller 🙂
      Non pas que notre modèle de société soit le meilleur, loin de la, mais l’égalité est un des pilier de la paix, et ce n’est pas en Inde que nous avons pu l’observer malheureusement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s