Sommes nous toujours végétaliennes ?

Beaucoup de personnes nous ont posé cette question :
« Ça va, vous arrivez à rester végétaliennes ? »

Nous, on est là pour y répondre, en toute honnêteté.

Et bien figurez-vous que non. Non, parce que quand on est jamais chez soi, ben c’est délicat… C’est délicat de dire :
« Ah vous m’offrez un repas ? Merci mais je mange pas de beurre, parce que c’est à base de lait et je considère que le lait c’est que pour les veaux. »
Ou
« Vous avez vraiment que des œufs ? J’ai décidé de plus en manger parce que c’est des règles de poules et que ça me dégoute » quand quelqu’un s’est cassé la tête à faire un petit déjeuner qu’il considère comme occidental et qu’il pense que tu vas aimer parce que tu viens d’Occident…

Des fois, et on s’y était préparées, il faut faire des concessions. C’est le jeu, ma pauv’ Lucette !!

En Inde la totalité des plats est cuisinée avec du beurre clarifié appelé ghee, considéré comme pur et même utilisé dans certaines cérémonies et prières aux Dieux. Les petits déjeuners, quant à eux, sont composés de galettes faites à base de farines de riz ou de lentilles et de curd (yaourt ou fromage blanc) : utapams, dosas ou idlys.
Alors parfois, pas d’autres choix que d’avaler du lait ou des dérivés, malheureusement…

Mais au fait, pourquoi il y a-t-il du lait PARTOUT ? Parce que les vaches sont sacrées et que leur lait est considéré comme source de vie. En fait, cela est hérité de la religion hindoue, dans laquelle un des Dieu de la trinité, Shiva, celui qui est tout bleu, a comme monture une vache appelée ici Nandi. Dans les lieux sacrés elle est toujours représentée richement parée avec bijoux, maquillage et sculptures décoratives. Elle est bien en chair par rapport à celles qu’on croise dans la rue, et affichent même un visage poupin, presque amical !
Du coup, tradition, superstition et religion obligent, les indiens mettent des produits laitiers un peu partout dans leur cuisine, qui n’en est pas moins délicieuse ! Jusqu’ici, on n’a été déçues par presque aucun plat qu’on a goûtés (sauf peut être à quelques exceptions, on va pas non plus vous faire croire que tout est parfait, mais franchement c’est hyper rare !). Seul bémol concernant nos papilles : il y a toujours du fromage présent dans les plats. Alors dit comme ça, c’est vraiment trop génial parce que le fromage c’est hyper bon, et on se faisait une joie de pouvoir en reconsommer (on l’avoue, c’est ce qui nous manquait le plus France), mais malheureusement le fromage local appelé « paneer » n’a rien à voir avec ce qu’on connait : ce sont des cubes insipides à la consistance du tofu et au goût encore plus fadasse que de la mauvaise mozzarella… C’est dire !

Alors non c’est pas un drame, on n’est pas là a se morfondre parce qu’on a avalé du beurre, et puis on se dit que c’est déjà assez compliqué comme ça de se faire comprendre parce que la langue est une première barrière, si en plus on fait chier tout le monde en ne demandant que des crudités ou du pain… C’est dommage quoi ! Surtout qu’on considère la cuisine comme une grosse partie du voyage. On ne découvre pas mieux une culture que par la nourriture (de rue), on en est convaincues !!!

Ouais OK, très bien, mais alors, qu’en est il de notre sacro-saint végétalisme dans cette histoire de produits laitiers ?? Cette croisade que l’on défendait becs et ongles il y a quelques semaines dans des articles documentés, argumentés et parfois un peu virulants ?? Vous connaissez la phrase populaire qui dit « y a que les cons qui changent pas d’avis » ? Ben on s’y est résolues : même si on pense toujours qu’avaler du lait est d’une part pas très bon pour la santé et d’autre part pas non plus top pour les vaches, on ne va pas non plus faire la grève de la faim et refuser d’avaler quoique ce soit sous prétexte que ça contient du beurre ! On n’est pas débiles, il faut savoir se montrer raisonnable de temps en temps !
Donc au final on s’est dit que pour se faciliter la vie (et celle des gens qu’on rencontre par la même occasion !!), on allait temporairement (ou pas) faire une croix sur notre extrémisme végétalien et se « contenter » d’observer une attitude végétarienne, ou plutôt « lacto-végétarienne » (puisqu’on consomme du lait…) !
Car si être végétalien se révèle un tantinet compliqué (voire quasi impossible rapport au beurre qui traîne partout…), être végétarien en voyage c’est en revanche plutôt simple, surtout en Asie. Beaucoup plus qu’en France en tous cas, pays du fromage (ouais enfin, au moins en France, il a du goût… Ou plutôt devrait on dire « un goût » !!) et de la viande bien rouge. Ici ça n’étonne personne quand on demande « sans viande ». Il sont contents au contraire, de voir que des européennes en aient quelque chose à faire des droits des animaux. En France ce qu’on reçoit comme réactions, c’est plus « et tes protéines tu les as où ? » « C’est vraiment débile comme choix, je le respecte, mais c’est dommage pour toi, un bon steak bien saignant »… Non. Non. Et non. Nous c’est « aaaah une bonne salade de légumes frais, avec du vegetable fried rice aux oignons… », et on vous jure qu’on s’est jamais autant régalées de nos vies de végétariennes.

Ici, il y a carrément 2 sortes de gens : les veg et les non-veg (à prononcer « vèdj » et « none-vèdj »). Veg est donc notre mot magique quand il faut commander des repas. C’est le terme qui nous assure de ne pas trouver un os de poulet qui flotte dans le bouillon, une tête de poisson dans le curry ou des morceaux d’oeufs dans les nouilles sautées !! Le sésame du végétarisme en quelques sortes… Les gens se mettent en 4 pour nous servir comme ils se doit, et nous faire goûter ce qu’il y a de meilleur dans leur menu, croyant que nos attentes sont très élevées. Mais en vrai, tu nous donnes juste à manger et on est contentes hein… Et puis entre nous, vu comment les animaux se nourrissent ici (essentiellement à base de déchets ramassés dans la rue), il vaut mieux éviter la viande pour se garder de chopper des cochonneries : tous les touristes malades rencontrés n’étaient pas végétariens… Coïncidence ??

Et puis on a eu la chance de pouvoir passer notre premier Noël de végétariennes dans un pays où le végétarisme est monnaie courante… OUF, on a échappé aux dindes farcies, aux huîtres et aux tartines de foie gras !!!!

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2015/01/img_6434.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/e20/66142269/files/2015/01/img_6514.jpg

Publicités

2 réflexions sur “Sommes nous toujours végétaliennes ?

  1. Superbes photos, comme d’hab.
    Toutefois si je peux me permettre, vous avez oublié de mentionner qu’en Inde un logo identifie très lisiblement les produits préparés uniquement à base d’aliments compatibles avec le régime végétarien : un point vert dans un carré de la même couleur, présent tant sur les emballages qu’aux menus des restaurants, jusqu’à la dernière gargotte crasseuse pourvue d’une carte ou d’un écriteau…
    Bonne route !

    • Merci merci !
      Oui d’ailleurs on est fan de ce logo, et on trouve le principe absolument génial !!! Ça manque d’un petit smiley à l’intérieur n’est-ce pas ??
      Le bémol c’est que le point vert qui indique les aliments veg ne prend pas en compte les produits laitiers… Mais bon ça facilité déjà bien la vie comme ça (surtout quand ce sont des cookies qui sont estampillés) 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s