La difficulté de manger en Thaïlande

Si manger végétarien en Inde était tout ce qu’il y avait de plus facile, en Thaïlande c’est une autre paire de manche… Mais à chaque pays ses inconvénients !

Tout le monde nous a vendu la cuisine Thaï comme la meilleure au monde. Les sortes de riz, de nouilles, de soupes, de sauces, de légumes, de grillades, de sucreries… Alors nous on se faisait une joie infinie d’y mettre les pieds pour se remplir le bidon de bonnes choses.
SAUF que oui c’est la meilleure cuisine du monde, mais pour les omnivores. Pour les végétariens, c’est vraiment delicat.

Au debut, comme on était encore en train de s’imprégner de la culture et s’adapter au non anglicisme des thaïlandais, on osait pas trop demander certains plats sans certains ingrédients : genre au hasard les pieds de porcs, le poulet reconstitué, la sauce d’huître, les vers grillés !!

2015/01/img_8367.jpg

Du coup, on se est retrouvées à manger des fruits toute la journée et du riz gluant a la sauce soja le soir pendant deux semaines… C’est au moment ou on s’est rendues compte qu’on avait perdu 4 kilos en 10 jours qu’on s’est dit qu’il fallait peut-être changer nos habitudes. Et puis autant vous dire que du riz gluant tous les jours, même si c’est très bon, au bout d’un moment c’est plus possible !!

2015/01/img_8324.jpg

On était pleines de bonne volonté : on voulait partager le quotidien des locaux en mangeant dans les restos de rue, et passer des moments dans les cuisines thaïlandaises à en apprendre les secrets… Mais tout ce qu’on voyait, c’était des poulets entiers grillés, des calamars en brochette, des rouleaux de printemps au porc, des tripes flottantes dans la soupe ou autres réjouissances culinaires, aussi bien visuelles que gustatives.

2015/01/img_8294.jpg

La déception de ne pas pouvoir goûter à tout ca était telle qu’on a passé 20min a faire des bruits d’animaux suivis de coupages de gorges suivis de « NO » pour faire comprendre qu’on voulait juste des légumes sautés avec du riz blanc. Une fois servies, tres fières de nos compétences de mimes, on saute sur nos assiettes a l’odeur divine. Mais à la première bouchée, on voit des morceaux de gras flotter dans la sauce des legumes… INCIDENT MAJEUR, ce que jadis aurait fait pleurer Juliette instantanément, ne vaut qu’un « mais moi tout ce que je voulais c’était des gentils légumes tous contents… » cette fois, suivi d’un tri minutieux des morceaux apparents de la part de son amour de sœur.

2015/01/img_8229.jpg

On ne comprenais vraiment pas pourquoi un pays aussi bouddhiste consomme autant de viande… Sérieux les gars, c’est pas censé être vos ancêtres et des réincarnations de personnes humaines ??? Nan parce que si c’est le cas, je crois que tu viens de manger ton grand père…
Jusqu’à ce qu’on ait l’occasion de poser notre question a des locaux. En fait, il est possible de manger de la viande si c’est pas toi qui tue l’animal, et à condition de faire une « puja » (prière) pour s’excuser. Mouais. Vous savez ce qu’on en pense…

2015/01/img_8218.jpg

Du coup on essaye tant bien que mal (mais plus mal) de se trouver des trucs dans les magasins, de se faire des sandwichs, de parcourir les marchés à la recherche de légumes frais et pratiques à manger.
Mais déjà que manger végétarien c’est pas facile, si en plus on ne peut pas cuisiner ça réduit considérablement le champs de possibilités de nous nourrir… Alors on reste avec les bons vieux classiques : la carotte, la tomate, le riz, la sauce soja, le mango sticky rice (un délice composé de riz collant arrosé de lait concentré de noix de coco et surmonté de dés de mangues, mais qu’on ne trouve pas partout malheureusement), du tofu, et puis tous les jus de fruits et sorbets qui sont sur notre chemin !!!

IMG_8397

IMG_8407

2015/01/img_8276.jpg

2015/01/img_8301.jpg

Publicités

2 réflexions sur “La difficulté de manger en Thaïlande

  1. Bonjour,
    Je suis surprise que vous n’ayez pas réussi à manger végétarien en thaïlande. J’y habite depuis 2 ans, je suis végétarienne également et je peux vous assurer qu’il est plus facile d’être végétatien en Thaïlande qu’en France, surtout quand on mange à l’extérieur.
    Dans chaque ville, on trouve au moins un restaurant totalement vegan, facilement reconnaissable à ses banderoles jaunes.
    Ensuite, comme la plupart des plats sont cuisinés à la demande, il vous faut juste préciser que vous manger « gé », qui vient simplement du mot végétarien. Comme les gens sont très respectueux des croyances et des choix de chacun, ils vous cuisineront sans problème un bon curry de légumes ou tout autre plat.
    Voyageant énormément, à chaque fois que j’arrive dans un pays, j’essaye de demander à un local de m’écrire sur un papier et de m’apprendre à bien prononcer les mots pour dire que je suis végétarienne, une astuce toute simple pour sauver mon estomac et satisfaire mes désirs de découvertes culinaires 😉

    • Oh contente d’entendre ça, enfin surtout pour toi !! Ça aurai te te invivable sinon… On a pourtant essayé comme on a pu, en demandant à une amie de nous écrire tous les nom d’animaux que nous ne mangions pas, puisque le mot « viande » n’existe apparemment pas. Mais ça n’a pas été une entrave à la découverte de ce si beau pays, en y pensant quelques mois après… Le Mango Sticky Rice et les brochettes de fruits frais nous convenaient merveilleusement bien 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s