Bangkok ou « si le monde du shopping avait un paradis en Asie du Sud-Est »

Au moment précis où nos pieds sont sortis du taxi pour se poser sur le sol de Bangkok, nous avons su que nous aimerions ce pays… Et que nous dépenserions certainement plus de sous en fringues qu’en sites culturels, contrairement aux pays précédents !! Mais en même temps, qui a dit que s’immerger totalement dans les marchés thaïlandais avec force de marchandage et de fouille d’étalage n’était pas quelque part une expérience culturelle ?

Outre le fait que les thaïlandaises (et les thaïlandais aussi en fait…) sont extrêmement coquettes et ont un goût pointu pour les fringues et la mode en général, le textile ici est une religion (ici il y a 3 religions : les fringues, la viande et le bouddhisme…). La Thaïlande est en effet réputée pour fabriquer des vêtements à moindre coût : regardez les étiquettes de vêtements, il y est souvent inscrit « Made in Thailand ». Ainsi les articles en coton et autres attirails de vacances (shorts, robes, jupes, débardeurs, tongs, lunettes, chapeaux…) s’échangent ici pour guère plus que 1 ou 2€, 5€ graaaand maximum pour les shorts en jean coupés dans des Levis Vintage. De quoi se faire plaisir quoi !

En plus, après avoir passé plus de 2 mois couvertes de la tête aux pieds dans deux pays où montrer ne serait-ce que ta cheville est un outrage à la pudeur et fait limite de toi une fille de mauvaise vie, on a été contentes d’abandonner pantalons et t-shirts à manches pour s’adapter aux tenues locales plus légères et estivales ! (Non on sait, c’est pas l’été ici, mais les températures battent les records de chaleur de la Côte d’Azur en juillet/août, donc c’est tout comme !!). Après un tri drastique de nos sacs de fringues dont on en avait ras le bol à force des les avoir portées, on décide de renouveler nos garde-robes de baroudeuses en rattrapant ces 3 mois d’abstinence de shopping (sans compter les bijoux en Inde hein !)… Au total, 3 jours de promenades, errances et recherches pour découvrir 3 façons différentes de faire les magasins à Bangkok ! 3 jours bien mérités sans sac à dos ni nez fourrés dans notre guide touristique, bien différents de nos journées jusqu’à présent mais tout aussi agréables, intéressantes et… fatigantes ! (En vrai, on en a parcouru des kilomètres… Et discuter les prix ça bouffe de l’énergie !)

Nous arrivons donc un dimanche matin par bus de nuit à Bangkok, tellement tôt qu’il fait encore nuit. On monte sans attendre dans un bus local guidé par adorable contrôleur de bus (mais vous savez maintenant que la gentillesse des thaïlandais n’est pas légendaire) pour rejoindre le fameux quartier de Khao San Road, repère des routards par excellence. C’est ici qu’on trouve la plus grande concentration d’hôtels, salons de massages, tatoueurs, magasins de touristes, restaurants et bars musicaux pas chers de la ville ! On s’enregistre à l’hôtel, on pose les sacs, et pleines d’énergies, on décide de ressortir direct pour aller dévaliser la vendeuse de fruits fraîchement découpés qu’on a repérée un peu plus loin dans la rue.

Et puis on réalise qu’on est le week-end et que souvent, week-end rime avec…???? Marché ou brocante ! Oui bon c’est vrai que ça rime pas trop, mais est une ex-pres-sion !!
Après une recherche rapide dans le Routard (c’est la seule fois de notre séjour qu’on l’ouvrira sur le terrain…), on repère un « week-end market » où l’on trouve parait-il un choix immense de fringues, chaussures et accessoires, répartis autour de gargotes de plats locaux pour se remplir l’estomac au milieu de la séance shopping.
Le nom de cet endroit merveilleux ? Chatuchak Park !
Et en effet ce n’est qu’une multitude de petits locaux ouverts qui déballent leurs tringles sur la terrasse devant, et surprise, l’endroit est fréquenté essentiellement par des locaux, on ne croise qu’une poignée de touristes ! C’est gigantesque, on peut même se procurer un plan pour se repérer, mais nous on se fie à notre instinct (pas trop mauvais ma foi…). Les allées ressemblent un peu aux petites boutiques disposées sur les ports l’été, les soirs de marchés nocturnes. Ce ne sont que des successions d’étalages de fringues et accessoires branchés à des prix dérisoires ! Seuls inconvénients : impossible d’essayer, et il n’y a que des tailles uniques… Hors-gabarits s’abstenir donc !! Et la taille(landaise hahaha la bonne blague :D) est vraiment très fine. Conséquence : si on rentre en largeur (OUF !!), en longueur c’est un peu juste vu qu’on fait environ 2 têtes de plus que la moyenne ! Mais il en faudra plus pour nous arrêter… C’est à Chatuchak qu’on formera notre plus gros butin !

Le lendemain, on décide de découvrir le Bangkok qu’on imaginait avant de venir : celui plein de buildings rivalisant de modernité et d’architecture audacieuse, de taxis jaunes et verts, de passerelles au-dessus des routes pleines de trafic pour passer de tours en tours et de jeunes thaïlandais à la pointe de la technologie !

IMG_8392

Leur lieu de rassemblement : les shopping-centers, ou « malls » comme disent les américains, hyper occidentaux, gigantesques et luxueux.

IMG_8333

Ça tombe bien, on est en mal de magasins familiers, et ça ne nous ferait pas de mal de retrouver ça juste pour une demi-journée, un peu comme un bond en France. Et on n’est pas déçues ! Ces complexes capitalistes sont dingues : cascades immenses dans le hall, murs végétaux de plusieurs mètres, 7 étages, des enseignes comme Maserati, Porsche, Hermès ou Ladurée, il y a même un aquarium au sous-sol !! Non mais allô ???

IMG_8340

IMG_8334

IMG_8352

Mais nous, c’est quand même les habits qui nous intéressent le plus ! Alors on attrape un plan au comptoir d’information des centres Siam, on repère en cochant les magasins où on veut aller, et c’est parti ! On y trouve tous les magasins connus et familiers de nos centres commerciaux, en aussi chers, voire plus chers : Sephora, H&M, Zara, Mango, Promod, Accessorize ; quelques magasins américains (mondialisation oblige…) comme Forever 21 ou Victoria’s Secrets ; et bien sur des enseignes thaïlandaises inconnues mais dont le style est largement inspiré voire carrément copié sur des marques internationales comme Abercrombie & Fitch ou Hollister. Mais cette journée sera sensiblement moins fructueuse car les prix explosent tous notre budget, déjà peu extensible, même si on aura appris des choses intéressantes sur la vie quotidienne des jeunes à Bangkok, pas si éloignée de la notre finalement !

Le dernier jour, on décide courageusement de s’immerger dans un des endroits mythiques de Bangkok : le Patunam Market.

IMG_8386

IMG_8383

Encore un marché certes, comme les autres nombreux marchés de la ville, mais celui là est un peu particulier car en théorie il ne s’adresse qu’aux professionnels et non aux particuliers, encore moins aux touristes que nous sommes ! En fait, c’est le repère des professionnels qui viennent se fournir ici en gros pour leurs propres boutiques. Les pancartes se multiplient derrière les amas monstrueux de tissus colorés : « no try », « only one size », « 1=60, 3=40 ». Les prix promettent donc d’être au plus bas… À condition d’acheter en quantité ! Mais finalement, si les venders sont sympas (et ils le sont, croyez-nous !), ils acceptent de ne te vendre qu’une seule pièce à des prix raisonnables et pas beaucoup plus élevés que le « wholesale price » (entendre « prix de gros », valable pour plus de 3 articles achetés…). Résultat : en farfouillant et en essayant de couvrir les voix bruyantes des marchandages énergiques aux alentours, on parvient à conclure pas mal d’affaires. Ce jour là, on rencontrera pas mal de commerçants français venus faire du business ici. Ils ont l’habitude de venir en Thaïlande une fois par an à la basse saison (l’hiver, comme ça en bonus ça fait des vacances bien sympathiques !) pour remplir leurs stocks de l’année. Les vendeurs de marché en particulier viennent se fournir ici : ils remplissent des housses en plastique tissé caractéristiques (vous savez en forme de cube avec des rayures, anses et fermetures éclairs, dans lesquels on pet un peu tout fourrer ?) qu’ils font ensuite envoyer par la poste en France pour ne pas se charger en bagages. Les colis arrivent deux mois plus tard par bateau, et hop la saison commence chez nous ! On aura même surpris une conversation entre des français qui expliquaient que lorsque tu passais carrément des commandes pour faire fabriquer tes fringues ici, tu pouvais demander à faire inscrire sur l’étiquette du vêtement (en France, il est interdit de vendre un vêtement sans étiquette, vous le saviez ?) n’importe quoi ! Même en ce qui concerne la composition ! Exemple : 100% coton alors que c’est du viscose… Super les arnaques !! On va essayer d’être plus vigilantes, mais au moins on sait qu’on est susceptibles de se faire avoir en France aussi !

Ces trois jours ont donc été fructueux : on s’est remontées le moral, on s’est baladées, on a découvert un monde qui nous était inconnu jusque là et on a constitué une petite réserve de fringues jolies et de circonstance ( Adieu les pantalons de marche, chaussures de randonnée, sac à dos Quechua 30L et autres t-shirts couvrants : vive les débardeurs, shorts, tongs et lunettes de soleil extravagantes !)… A la fin, on s’est même dit que ça aurait été vraiment dommage d’avoir été à Bangkok sans avoir découvert ce côté de la Thailande !!

Pour couronner le tout, on s’est rendue compte que la mode thaïlandaise avait principalement deux courants :
– un courant très girly avec des tons pastels et poudrés, des matières un peu chics et des coupes classiques. Des robes de fifilles, des accessoires à base de nœuds, des bas taille haute et des hauts très courts style brassières chics.
– un courant plus cool à base de shorts en jean, débardeurs échancrés en cotons, lunettes branchées, robes ouvertes dans le dos et hauts courts et amples. Des imprimés aztèques et des chapeaux de plage de hispters.
Vous l’aurez compris, de quoi ravir chacune de nous… Même si on s’est déjà piquées quelques pièces et qu’on a des doublons !!
On vous laisse deviner quoi est à qui 🙂 (si vous nous connaissez c’est plutôt flagrant)

IMG_9390

IMG_9398

Publicités

3 réflexions sur “Bangkok ou « si le monde du shopping avait un paradis en Asie du Sud-Est »

  1. Clémentine :
    –  » Coucou Marraine et juju
    Vous avez acheté trop beaucoup de trucs ! ! Pourquoi autant de lunettes ???? On dirait que tu fais un vrai gâté au manchot ! Il est vraiment immense le « Patunam » ! Il y en a très beaucoup de magasins ! Bisous à toutes les 2 Dites moi quand vous revenez « 

    • Filleule d’amour ! Les lunettes c’est parce qu’ici, il y a beaucoup de soleil :D. Et le pingouin était trop mignon alors j’ai décidé de lui faire un gâté ! On rentre bientôt, on a déjà prévu de venir chez vous pour te faire un bisou parce que tu nous manques beaucoup. On pense fort à toi. Gros bisous à toute la famille <3. Je t'aime

  2. Bonjour,
    Oui et cela fait depuis quelques années déjà que la Thaïlande compte parmi les plus grands fournisseurs d’articles et chaussures mode dans le monde. Pour ce qui est des étiquettes, ne pas donc tout croire mais se fier à son expérience. En tout cas, j’imagine que ces 3 jours ont été une bulle d’air pour vous toutes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s