Les baroudeuses

Un jour l’amoureux d’Ingrid lui a dit « tu es superbe avec tes talons de 12cm et tes belles robes, ça me fait d’autant plus kiffer de me dire que pendant des mois tu vas vivre comme une clocharde ». Sur le coup, elle a rigolé, fort, sans prendre la mesure de ce que « voyager longtemps en n’ayant pour fidèle compagnon qu’un sac de 15 kilos dont seul le cinquième du contenu est consacré à tes vêtements et sous-vêtements » signifiait réellement.

Voici donc une liste des trucs dégueux auxquels nous avons été confrontées pendant ce voyage (malheureusement non-exhaustive, parce qu’il est loin d’être fini et on est sûres de pouvoir faire pire…). Non, on ne va pas vous faire croire que le voyage c’est QUE trop génial, y a aussi des moments où tu es à deux doigts (mais alors vraiment deux doigts, genre plus un doigt et trois quarts que deux même…) de perdre définitivement le peu de dignité qu’il te reste… Mais souvenez vous, le ridicule ne tue pas !!

NB : autant vous prévenir tout de suite, nous avons fait un pacte, nous ne révélerons JAMAIS (même sous la torture…) qui de nous deux a fait quoi !!!

– se couper les poils des jambes avec une paire de ciseaux

– renifler les aisselles de son tshirt après 5 jours et se dire « oh ça va, ça tiendra bien un sixième ! »

– faire renifler ce même tshirt à l’autre pour obtenir son approbation, et l’avoir

– se brosser les dents à l’eau (du robinet bien sur…), parce que défaire son sac juste pour du dentifrice c’est vraiment pour les crâneurs !

– attendre 20 jours avant de stériliser sa coupe menstruelle

– faire tomber un quartier de clémentine sur le sol d’une gare indienne (je sais pas si vous avez déjà vu une gare indienne, mais sérieux, c’est hardcore !!), le ramasser, souffler dessus vite fait et le gober

– avoir la flemme de faire une lessive et repousser au lendemain le nettoyage d’une fiente de corbeau sur ton tshirt (oui, la procrastination existe aussi en voyage…)

– être obligée de faire pipi dans la douche de la salle de bain parce qu’il y a des bestioles vraiment bizarres qui remontent sur les parois des toilettes

– faire tomber son savon dans les toilettes parce que la cuvette est juste à côté de la douche, récupérer le savon et se laver avec

– rentrer dans des toilettes turques pieds nus, ou pire… Rentrer dans des toilettes turques d’aire d’autoroute indienne pieds nus !

– ne pas se laver pendant 4 jours parce que l’eau est froide et qu’il fait 5 degrés dehors.

– se faire vomir parce qu’un truc n’est pas passé, et savoir qu’attendre que ce soit digéré vaudra bien plus de peine que deux doigts dans la gorge

– essayer des fringues dans la rue et se rendre compte 24h après que certaines parties de son corps sont recouvertes de piqûres et de boutons rouges qui grattent et brûlent. Voir que les boutons dessinent la forme des vêtements essayés et réaliser que ce sont des piqures de puces…

– trouver une bébête morte dans son riz, la mettre de côté et continuer à s’empiffrer jusqu’à trouver la prochaine (ouais enfin en priant quand même de pas en retrouver… On est végétariennes après tout !)

Publicités

4 réflexions sur “Les baroudeuses

  1. bonsoir, vous en avez eu du courage pour supporter tout cà. vous meritez bien de retrouver le monde un peu plus civilisé ! bises. a la prochaine etape

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s