Au cœur de l’Histoire siamoise

Anciennes capitales du royaume du Siam, ces deux cités sont aujourd’hui des parcs archéologiques immenses inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, dont il reste de nombreux temples, plus ou moins bien conservés. Une grande partie d’entre eux était construite en bois, donc vous vous doutez bien qu’il n’en reste plus, de ceux-là… Mais il n’empêche que ceux qui ont traversé le temps et qui demeurent plus ou moins debout en 2015 car faits de briques et de pierres sont tout autant impressionnants et permettent de se plonger dans le passé pour en imaginer la grandeur et la splendeur.

Ayutthaya
C’est une petite ville tranquille mais jeune et animée, à quelques kilomètres au nord de Bangkok, considérée par certains comme faisant partie de la grande banlieue de la capitale. Relativement peu de touristes s’y arrêtent car elle est soi-disant moins impressionnante que son homologue, Sukhotai. Nous nous y sommes malgré tout arrêtées, sans aucun regret ! Elle est entourée d’eau, avec des anciens temples, palais ou cités royales un peu partout et le tour du parc se fait « facilement » en une journée sur un vélo. On insiste bien sur les guillemets autour de « facilement » parce que vous nous auriez dit ça à la fin de la journée de 8h à pédaler, c’est pas vraiment comme ça qu’on aurait décrit la visite ! Après plus de 25/30 kilomètres (dont quelques un sur une autoroute…), un fessier en compote et une déshydration sévère causée par une transpiration intensive, nous n’étions que fatigue et courbatures. Encore une fois, l’échelle erronée des cartes thaïlandaises a eu notre peau (et nos fesses) et nous nous sommes perdues un paquet de fois !

Un des temples encore en usage nous a fait comprendre les rituels de prière et d’offrandes des bouddhistes en Thaïlande, dont on vous parlera plus tard dans un autre article. Comme souvent dans cette religion, plus l’idole est grande et dorée et le temple fastueux et clinquant, plus les fidèles considèrent ça beau ! Et là, ils devaient être servis : ce vieux Bouddha datant de 1325 est le plus grand Bouddha assis en brique de Thaïlande, 19 mètres, entièrement recouvert d’or ! Il suscite apparemment la ferveur des Thaïs d’origine chinoise, d’où les portes-clés aux effigies des signes astrologiques chinois vendus juste à côté des bâtons d’encens fumants.

Et puis, notre site préféré : le Wat Mahathat. Cet ensemble datant du XIVe siècle à beau être en ruine et rongé par la végétation, les fondations et pans de mur restants laissent entrevoir combien il dût être imposant !! Mais notre chouchou a quand même été cette jolie tête de Bouddha coincée dans les racines d’un arbre au détour d’un chedî. Ce visage paisible enserré dans le vieux banian a été trouvé au moment des fouilles tardives et était paraît-il accompagné d’un trésor composé de bijoux et d’objets religieux de grande valeur. Ils s’admirent aujourd’hui au musée de la ville, mais le morceau de statue et sa localisation étonnante sont toujours visibles sur le site même. Nous nous sommes demandées comment il a pu se retrouver ici : était-ce la tête d’une statue plus grande qui a été sauvée par la nature ? Était-ce une mise en scène voulue par les fidèles ? Nous sommes restées sans réponse à ce propos mais complètement fascinées par le sourire serein du Bouddha, à l’air calme, heureux, et qui semble en paix tout enveloppé de Nature.

IMG_7768

IMG_7803

Sukhothai
Étape incontournable lors d’un circuit découverte de la Thaïlande, surtout pour les amoureux des pierres et de l’Histoire, c’est sans surprise qu’on fait halte dans ce qui a la réputation d’être le plus beau site archéologique du pays. Composée de deux parties, Sukhothai compte une ville nouvelle et une ville ancienne. Si on séjourne dans la première, pour des raisons pratiques puisque c’est là que se concentrent toutes les guesthouses et commodités, c’est vers la seconde que l’on se dirige le lendemain de notre arrivée à la première heure. On veut ainsi éviter les nombreux bus qui déversent leurs flots de touristes et profiter de l’atmosphère magique du lieu. En effet, si aujourd’hui l’immense première capitale du Siam n’est que ruines et que les palais n’ont pas survécu aux ravages du temps, l’ancienne cité recèle néanmoins de superbes vestiges. La plupart des édifices découverts, relevés et restaurés se situent à l’intérieur d’un rempart entouré de douves. Le reste est disséminé tout autour dans les rizières environnantes, auquel on accède encore et toujours en vélo (bonjour les bleus sur les fesses, imaginez l’état de notre derrière après deux journées intenses de vélo quasiment consécutives !).
Les vestiges sont donc un ensemble de temples organisés dans une immense vallée grignotée par les mares de nénuphars et entourée de collines rondes boisées. Le site principal se visite en empruntant des allées majestueuses bordées de palmiers immenses qui se reflètent dans les eaux calmes décorées de lotus en fleurs. En vélo, on a l’impression de pédaler dans une carte postale. Avantages d’être là aux premiers rayons du soleil : lumière parfaite, personne sur les photos et impression de solitude et de liberté dans cet endroit privilégié.
Voilà donc un aperçu de cette atmosphère féerique.

Dans la chronologie, Ayutthaya est postérieure à Sukhothai puisqu’elle lui a volé la vedette. Et même si on les a visitées dans un ordre inverse, on a préféré la plus récente, Ayutthaya, plus sauvage, authentique et moins surfaite que sa comparse. On a pu s’y promener plus librement et la ville dégage moins cet aspect touristique et vitrine qui séduit tant les touristes à Sukhothai (même si c’est sûrement cet aspect propre et net qui rend cet endroit si charmant).

IMG_7877

IMG_7919

Publicités

2 réflexions sur “Au cœur de l’Histoire siamoise

  1. Coucou les filles,
    j’ai perdu un peu le fil mais je vous retrouve avec plaisir en Thaïlande.
    Merci encore pour les photos, les commentaires, vos anecdotes savoureuses. On a mal aux fesses pour vous! Bisous les filles ! Bonne continuation!
    Nathalie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s