Kbal Spean

Si l’ensemble des temples d’Angkor est connu pour avoir été le lieu de tournage de plusieurs films (dont le célèbre Tomb Raider), c’est en cherchant où avait été tourné le film de Jean-Jacques Annaud Deux Frères que nous sommes tombées sur cet endroit. Nous avions en tête des images de tigres jouant dans un décor magique de jungle, de forêt sauvage et de cours d’eau paisibles, que nous associions à tort à l’Inde… En fait, le réalisateur français a tourné principalement en Thaïlande et au Cambodge, dont le site de Kbal Spean, à plus de quarante kilomètres de Siem Reap.

Pour y arriver, on prend un tuk-tuk pendant 2h30 qui nous dépose aux pieds de la montagne, puis on commence « l’ascension » de 2 km (du pipi de chat après le Pic d’Adam…), motivées par une potentielle baignade après l’effort, et la promesse d’un endroit assez extraordinaire.

Surnommée « La Rivière aux 1000 lingams », c’est en fait un petit cours d’eau dont le lit a été gravé de plusieurs centaines de lingams et yonis (respectivement la représentation du phallus et de la vulve). Dans la religion hindoue, les deux éléments associés symbolisent la fertilité, la naissance et le renouveau. Symboles sacrés par excellence donc, ils ont été disposés ici en amont d’Angkor afin de bénir les eaux avant qu’elles n’arrivent dans la cité royale. Spectacle assez impressionnant car toutes ces sculptures n’ont pas du tout été érodées malgré l’écoulement constant de l’eau depuis 11 siècles !

On avance dans un décor surréel, entourées de lianes, d’arbres fins et immenses, sautillant entre les racines apparentes qui forment des marches naturelles.

IMG_9049

On contemple les alentours, bercées par le cri des singes et le chant des oiseaux. Quasiment aucun touriste (les quelques mètres de grimpette ont sans doute découragés les bus blindés de japonais, chinois et coréens peureux d’apparaître transpirants sur leurs photos de vacances…), on a le sentier pour nous toutes seules, profitant d’un paysage magnifique et d’une ambiance vraiment particulière, malgré la chaleur étouffante.
Proches de la fin, on croise un français, trempé de la tête aux pieds, ses chaussures à la main. Pleines d’espoir, on lui demande de confirmer nos attentes de rafraîchissement « Elle était bonne ? ». Aussitôt il nous répond avec un accent chantant perpignanais aux vapeurs de Frontignan « oh mais frangggchement ça vaut le coup heinggg, déjà le décor il est magnifique ! Et puis là les filles il faut pas hésiter heinggg, faiteuh vous baptiser par Visheunou !! » Ahah ça nous donne le courage de gravir les dernières marches !

Une fois en haut on découvre une petite chute d’eau glissant sur une rangée de lingam : c’est l’endroit ou l’eau est bénie une première fois.

IMG_9054

Ne voyant pas la cascade tant attendue, on se décide à continuer l’ascension, qui sait, peut-être qu’on trouvera quelque chose de plus impressionnant. On s’engouffre dans la jungle, on entend les serpents se faufiler sous nos pieds… On continue quelques dizaines de mètres jusqu’à ce que le chemin soit vraiment impraticable (et pourtant on est maîtresses ès limbo !!).

IMG_9060

Alors on se résigne à rebrousser chemin, pour redescendre en contrebas de la bébé cascade… Après tout c’est peut-être plus intelligent de suivre le cours de l’eau non ? On crapahute, on tombe sur des gravures de représentations hindoues et on se dit qu’on approche doucement. Et là, STUPÉFACTION, on tombe sur des centaines de lingam noyés sous un fin filet de rivière. C’est la première fois qu’on voit quelque chose de semblable. Difficile de décrire avec des mots la tranquillité du lieu, son ambiance si particulière, les sons des animaux sauvages, le bruit calme du ruissellement de l’eau parfois rompu par le rire franc des enfants qui jouent dans la cascade et la magie de découvrir le long du cours de la rivière des sculptures sur les rochers naturels en pleine forêt, un peu comme sur un site préhistorique (un peu comme la Vallée des Merveilles, mais avec des divinités brahmaniques et dans un style moins primitif). Bref, c’est un endroit enchanteur donc on vous laisse avec les photos, pour mieux saisir nos impressions !

…Ah oui, et bien sur, inutile de préciser qu’aussitôt localisée quelques mètres plus bas, nous avons sauté sous la cascade pieds nus et toutes habillées ! Mais vous vous en seriez doutés n’est ce pas ??

IMG_9063

IMG_9095

IMG_9105

Publicités

2 réflexions sur “Kbal Spean

  1. vous vous débrouillez toujours pour ne rien perdre de ce qui se présente sur vos itinéraires. Bravo. Vous allez pouvoir publier un livre sur ce périple tellement bien décrit,accompagné de belles photos. De vrais reporters ! Bises.Continuez……..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s