Des muffins !!

Chez nous, en général, chaque année, il fait super beau pour le jour de la fête des mères. C’est donc l’occasion pour notre grande famille de nous réunir pour fêter les nombreuses mamans autour de nous. Au restaurant l’année dernière, cette année nous avons décidé d’organiser un pique-nique dehors pour profiter de la météo ensoleillée ! On s’est répartis la préparation de ce pique-nique pour faciliter la logistique, et comme le taboulé et la salade de pâtes étaient déjà prises (ben ouais, c’est un pique nique, mais pas question non plus de se contenter de banals sandwichs au jambon/emmental… Déjà parce qu’on est végétariens pour la majeure partie d’entre nous, donc ça limite la garniture, et puis parce que c’est pas parce qu’on mange assis par terre ou sur des sièges pliants qu’on n’est pas civilisés et qu’on peut pas manger dans des assiettes hein !!), il a fallu ruser pour compléter tout ça !

Alors ni une, ni deux, on s’est lancées dans un atelier « muffins » la veille, et ça ne nous a demandé que 2 petites heures après la sieste… C’est pratique, ça ne demande pas de couper contrairement aux cakes ou tartes, ça présente bien en petites parts individuelles, et on peut y mettre tout et n’importe quoi selon son inspiration, et la liberté, nous, on aime bien ! Et puis, pourquoi s’arrêter à la classique version sucrée quand on peut aussi en préparer des salés à grignoter en apéritif : ça change des chips, des cacahouètes et gâteaux apéritifs pleins de (mauvais) sel et de conservateurs, et vous pouvez être sures que ça va plaire à tout le monde ! Bien entendu, vous pouvez aussi en préparer pour un apéritif dinatoire à la maison ou chez des amis, en brunch ou même en plat principal un soir avec une belle salade de crudités en accompagnement.

Pour la version salée (la préférée d’Ingrid), on avait un paquet de fromage râpé qui trainait (on préfère le parmesan ou le pecorino sur les pâtes…), un gros bocal d’olives vertes dénoyautées (AAAAAALÉÉÉÉLUIAH) et un fond d’olives noires qu’il a fallu patiemment dénoyauter pour éviter les accidents style « la fève cachée » lors de la dégustation (tu sais, le moment où tu croques innocemment à pleines dents dans ton morceau de cake et BIM tu tombes sur un truc dur qui te surprend tellement que t’as l’impression d’avoir perdu une molaire ?!). Mais comme pour le cake à la farine de lupin, vous pouvez laisser parler votre inspiration : tofu, fêta, tomates séchées, graines de tournesol/courge, champignons, poivrons grillés, courgettes, aubergines, un reste de ratatouille froide de la semaine qu’on essaye désespérément d’écouler, mais là, dommage, y en n’a pas assez pour faire un repas pour 5 personnes, etc…

Pour la version sucrée (la préférée de Juliette, vous vous en doutez), on a cédé à la gourmandise et opté pour un mélange chocolat praliné (ah ben on a dit gourmandise, du coup on va pas juste mettre du chocolat, on fait pas les choses à moitié les gars !) et saupoudrée de noix de coco râpée. Mais y a plein d’autres options : fruits frais, congelés ou en boîte (genre la boite de poires au sirop que tu te rappelles pas avoir acheté mais qui traine au fond du placard depuis 1000000000 ans – enfin vérifiez quand même la date hein ! -), chocolat de toutes les couleurs/variétés, compote, confiture, nutella, pépites, raisins secs, amandes, noisettes, etc…

Voilà, allez, assez bavé, à vos fourneaux les amis !! 🙂

Les salés (une dizaine) :
250g de farine
1 sachet de levure
125g de margarine
3 oeufs
250g de garniture (olives vertes, olives noires et emmental râpé pour nous, et on a rajouté de l’ail semoule et des herbes de Provence parce qu’on adore ça, mais on peut mettre aussi du cumin, curry, origan, persil, basilic…)

IMG_3641

IMG_3643

IMG_3649

IMG_3652

Les sucrés (une dizaine) :
200g de farine
1 sachet de levure
1càc de bicarbonate de soude
150g de sucre
100g de beurre
2 oeufs
120ml de lait
vanille
200g de garniture (chocolat praliné pour nous, mais là aussi on peut mettre des fruits secs, du chocolat noir/blanc/au lait ou les 3, de la praline, des framboises surgelées… Bref, laissez parler votre imagination/gourmandise !)

IMG_3655

IMG_3668

IMG_3667

IMG_3664

IMG_3663

Mélanger les ingrédients secs ensemble, puis les ingrédients mouillés séparément. Une fois que ce dernier est homogène, vous l’ajoutez au mélange sec et incorporez la garniture. Ne pas mélanger trop longtemps, il faut garder un peu de grumeaux, c’est le secret pour faire gonfler les muffins !

Faites cuire pendant 20-30 min à 180° en surveillant, et quand le couteau ressort propre du coeur… DING c’est cuit !!!

NB : Si vous ne voulez pas perdre vos mains au démoulage, attendez un peu que ça refroidisse avant de vous jeter dessus.

Bon appétiiiiit !!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s