Les aventures d’une caissière altermondialiste, féministe et végétarienne : épisode 3

Hello à tous et toutes !

Aujourd’hui, c’est après quelques mois passés en tant que caissière en grande distribution, PIRE que dis-je en grande distribution mais dans un commerce de proximité, que mon alter égo (c’est Juliette qui vous écrit) vient vous faire part de l’ultime florilège de répliques que j’ai pu retenir pendant cette saison.
Si vous ne vous souvenez pas des derniers épisodes, ou que vous ne les avez pas lus, c’est ici que ça se passe : Episode 1 et Episode 2. Donc voici le dernier épisode, un peu moins teinté de révolutionnarisme, mais sachez que j’ai juste appris à le garder pour moi, je ne me suis pas soumise ni habituée à tout ce que la société de consommation nous inflige de vivre 😉

« Bonjour »
« Bonjour, vous savez c’est très important de se laver les mains. Il faut se laver les mains souvent. »
Ouais je sais, et je vous promets que j’aimerais pouvoir me les laver plus souvent quand je vous les doigts qui me donnent les pièces toute la journée…

« Je voudrais un sac avec. » »Un petit ou un grand ? »
« Oh, en plastique ! »
… Un, ça n’empêche pas de dire s’il-vous plait, deux, ça répond pas du tout à ma question !
Dédicace à Jérem

Interception d’une conversation entre jeune pré-pubères :
« M’faudrait un petit taf d’été là »
« T’as 13 ans mec »
« Ben j’m’en fous j’travaille au black. J’demande 20€ de l’heure, c’est bien 20 de l’heure. »
Oui, et réaliste en plus c’est bien… Je gagne 7€50 de l’heure mon gars !

« J’ai des traits blancs sous les yeux. Je voudrais que vous me conseilliez sur quoi mettre. »
« Des traits blancs ? Je ne vois pas de quoi vous parlez monsieur. »
« Oui regardez, je veux plus ça moi (se gratte les cernes et me montre la peau morte qui s’est callée sous ses ongles en la faisant sauter) »
Je retiens un haut-le-cœur d’une intensité phénoménale, me retourne pour garder mon sang froid, et professionnelle jusqu’au bout, le conseille sur une crème hydratante…

« Vous avez la carte monsieur ? »
« Non mais j’ai ma carte de visite si vous voulez… Mais vu la bague que vous avez à l’annulaire gauche, je vais éviter de vous la donner; »
« Voilà. Merci. »
C’est justement pour éviter d’entendre des remarques comme ça que je la porte 😉

« Bonjour Juliette. »
« Bonjour Messieurs. »
« Bonjour Monoprix. »
« Bonjour Messieurs. »
« Bonjour… Euh beauté. »
Ahahah qu’est-ce qu’on se marre !!

« Vas-y, montre-lui la bouteille. »
« A quoi ça sert ? »
« Qu’elle voit qu’on vient de Gouadeloupe. »
« Ah vous venez de Gouada, c’est sympa ! »
« Et ouais, nous on vit au soleil ! »
« Ben ici aussi c’est pas mal non plus, on peut pas trop se plaindre ! »
« Tu vois, toi en fait t’es un rayon de soleil. Mais nous on est le soleil lui-même. »
Voilà, voilà… Comment je peux trouver quelque chose à répondre à ça moi ?

« Bonjour monsieur, vous cherchez quelque chose ? »
« Oui ma copine… »
Ah je peux pas vous aider sur ce coup désolée !

« Elle est jolie cette couleur de vernis, hein ? »
« Oui, c’est vrai ! »
« C’est pour mon nain de jardin »
Je veux pas juger, mais quand même… C’est pas ce à quoi je m’attendais le plus quoi !

« Tu veux pas te marier avec moi ? »
« Mmm… Non merci, ça va. »
« T’es sûre ? Je te fais un petit métis. Avec une belle peau matte et des cheveux tous frisés »
« Non, toujours pas. »
« Allez une petite fille, même qu’elle sera aussi jolie que toi. »

« Et je suppose que vous ne comptiez pas me demander si j’avais la carte du magasin, même si ça fait partie de votre boulot… »
Et toi (excusez la politesse qui va suivre) connasse, je suppose que t’es aussi aimable avec toutes les caissières que tu croises ?
Mention spéciale à Eva !

Me tend sa carte bleu
« Je vous laisse la mettre dans la machine qui est ici. »
« Ah ben je sais pas comment la mettre, d’habitude c’est vous qui le faites »
Ah oui c’est vrai qu’on est assistantes aussi, j’avais oublié qu’on faisait 15 métiers à la fois au temps pour moi !

« J’introduis ma carte dans la fente. La bonne fente. Doucement. Ca y est, j’y suis. C’est bon ? »
Non c’est pas bon du tout, gardes tes cochonneries pour d’autres. Nan en fait, gardes-les pour toi.
Une pensée pour Sonia

« Arrête de secouer ta petite soeur, elle perd des neurones. »
« Ca veut dire quoi perdre ses neurones ? »
« Ca veut dire qu’au lieu d’être très intelligente elle sera juste intelligente. »
« Ca veut dire que les gens qui sont pas intelligents on les a secoués trop tôt ? »
Ahahahahahah

« Vous n’avez pas bien mis votre carte monsieur. »
« Ah, faut insister… Un peu comme avec les femmes. »
Non en général, quand elles disent non, ça veut dire non, on vous ne l’a pas appris ?

« Vous l’avez retirée trop tôt monsieur. »
« C’est l’histoire de ma vie. »
Ça, ça me regarde pas vraiment…

« 2,59 s’il vous plaît monsieur. »
« Combien ? »
« 2€59 »
« Non mais combien ? »
« Ben 2,59 monsieur ! »
« Mais vous pouvez pas me faire une petite ristourne ? »
Si ça tenait qu’à moi, tout serait gratuit ! Ça m’éviterait de toucher de l’argent, d’entendre les gens se plaindre de devoir payer, et ça ferait gagner le temps des négociations à tout le monde…

« Donne-moi un petit sac rose. Rose comme toi. »
Blague raciste bonjouuuur

« Et pour le ticket je me gratte ? »
« Essayez, mais je suis pas sûre que ça marche. »
J’ai été un peu insolente sur le coup, mais j’étais très fatiguée…

« Maman, maman, je peux avoir ce livre ??? »
« Non ca coûte trop cher les livres, je te prendrai des bonbons en bas. »
Et comme c’est comme ça qu’on contribue à l’augmentation de l’obésité les enfaaaants

« Là c’est comme le petit garçon dans le jeu de maman. Si t’écoutes pas, tu meurs ou tu disparais »
De quoi convaincre sa fille de rester sage…

« 55,75 »
« Euh, je ne sais pas monsieur, je n’ai pas encore passé vos articles… »
« Oups, c’est le code de ma carte bleue. »
Bon, on est tous fatigués, je ne le retiens pas ne vous inquiétez pas !

« Vous payez par carte ? »
« Non par American Express »
Ouais vous payez par carte quoi.

« Vous m’attendiez ? »
« Euh non pas vraiment. »
« Fallait dire oui, mauvaise fifille. »
Beurk beurk beurk

Et la médaille de la grosse connasse revient à cette dame, attention, préparez-vous !
« Vous pouvez m’emballer les verres ? »
« Normalement je le fais pas, mais il me reste un peu de papier donc je peux vous le faire. »
Je lui tends les verres emballés, mis avec précaution dans une sac doublé.
« Vous auriez pu vous appliquer. »
« J’ai fais ce que j’ai pu avec ce que j’avais madame. »
« Et ben, vous ne pouvez pas beaucoup hein. »
« Vous n’avez pas besoin d’être désagréable non plus hein, allez acheter les cartons prévus à cet effet si ça ne vous convient pas. »
« Je ne suis pas désagréable… Vous ne méritez pas de compliment, je ne vais pas vous en faire. »
Et vous vous méritez des grosses claques, donc je devrais vous les donner c’est ça ?

Publicités

Un mariage !

On vous disait récemment qu’Ingrid avait annoncé au retour d’Asie qu’elle et son fiancé avaient décidé de se marier l’été suivant le voyage… Laissant à l’organisation très peu de temps pour se monter !

Mais toute la famille et les amis ont mis la main à la pâte et se sont organisés pour réaliser ce super challenge : préparer un mariage avec plus de 150 invités en 3 mois ! 3 mois, 3, mois, 3… moaw, comme dans Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre ? Oui. 3 mois donc, c’est à dire le même délai que Cléopâtre laisse à Numérobis pour construire à César un majestueux palais qui l’épatera et lui fera reconnaître la puissance et la grandeur du peuple égyptien.

Sauf que voilà, nous, on n’avait pas la potion magique de Panoramix ! En fait, on avait un truc encore mieux que ça : l’implication, la bonne volonté et l’amour de notre famille ont été (et le sont encore d’ailleurs !) des moteurs bien plus puissants que le contenu de la marmite du druide ! Comme Obélix, tout le monde semble être tombé dedans très petit, car l’énergie déployée pour faire de cet événement un moment merveilleux a été considérable !
Organiser un mariage en quelques semaines n’a pas été de tout repos, surtout que le marié était absent pendant la moitié de ces 3 mois, mais on y est arrivé. Et ce weekend d’août a été un des meilleurs de nos vies. Un moment magique, unique et vraiment génial !

IMG_0238

Et, pour tenter de nous rattraper de notre long silence, voici quelques clichés du week-end.
À noter quand même quelques « stigmates » que notre voyage a laissés : danse Bollywood mettant en face-à-face les garçons et les filles, avec kurtas, saris, bindis, moustaches indiennes et bracelets de chevilles à grelots, bataille de poudre colorée rappelant Holi, la fête des couleurs indiennes. Le buffet du repas était végétarien bien entendu, et nous avons disposé ça et là quelques détails rigolos et insolites : une pièce montée de fromages à la place des choux à la nougatine (que nous avons goulûment avalée à 5h du mat’), de la lavande plutôt que du riz (non mais c’est quoi cette tradition pourrie au nom de laquelle on jette de la nourriture sérieux ?!?), des fioles d’huile d’olive infusée au romarin au lieu des dragées, une Méhari blanche en guise de carrosse des mariés et surtout un moine bouddhiste à son volant (c’est ce que le prêtre a cru en tout cas), un trampoline tzigane géant tissé de laine et même la venue d’un groupe internationalement connu : les MAROON 5 (prononciation : « Marron Cinq ») !
Bref, ce mariage était à la hauteur des espérances des deux amoureux, qui n’arrêtent pas de répéter que « ce week-end était parfait, c’était le mariage de nos rêves ».
Longue vie à eux, longue vie à l’amour, plein de bonheur et de petits MartIngrids !!

Enfin, pour la petite anecdote, c’est Juliette qui attrapé le bouquet…

IMG_0194

IMG_5199

PS : Ingrid et maman sont tellement rodées qu’elles ont même pensé un moment ouvrir une affaire de conseils en wedding-planning, histoire de partager tout le savoir-faire acquis en très peu de temps, mais néanmoins maîtrisé à la perfection ! Elles sont maintenant bien rodées aux éléments aussi techniques que la comptabilité (budget), les ressources humaines (attribution des tâches, mise en valeur des compétences de chacun), la maîtrise d’ouvrage (ateliers DIY), la direction des achats (décoration, vaisselle, cadeaux, matières premières, alimentation), la négociation commerciale (on est devenus des requins de la finance), la gestion de projet (en l’occurrence de l’événement en lui-même), ou encore l’analyse de l’offre et de la demande, donc tout à fait disposées à répondre à vos questions concernant ces domaines, à l’échelle du mariage bien entendu. 

 IMG_4943

IMG_5128

IMG_5146

IMG_5112

DSC_0454-1 (1)

IMG_7396 (1)

IMG_7386

IMG_0188

IMG_0185

DSC_0613-1

DSC_0615-1

DSC_0617-1

IMG_7577

IMG_7573

IMG_0271

IMG_7856

IMG_7857

IMG_7877

IMG_5657

IMG_0282

Crédits photos : Harold Roger – http://hhhaaarold.tumblr.com/http://thebestinternship.com & Famille Delory. 

…Le retour !!

Oui, c’est vrai, on avait un peu disparu de cet endroit virtuel qu’est ce super blog.

On s’est astreintes durant 5 mois et 1 semaine à l’alimenter hyper régulièrement pour vous raconter nos péripéties quasiment au jour le jour (on écrivait dans les bus – et Dieu sait qu’on en a pris des bus… -, sur les terrasses de resto, dans les chambres de nos guesthouses, sur les banquettes des aéroports – et même parfois par terre, installées à même le sol -, sur nos serviettes de plage, bref un peu partout !).
Mais il faut l’avouer, après notre retour, on a un peu décroché et lâchement laissé tomber la rédaction : il faut dire aussi que, paradoxalement, les moments de « creux » pendant lesquels il était facile d’écrire à l’autre bout du Monde, sont beaucoup moins nombreux dans la vie quotidienne. Lorsqu’on est en vacances, il est en fait plus facile de s’aménager une plage horaire dans la journée pendant laquelle s’atteler à une tâche en particulier, un peu comme les enfants qui s’appliquent, plus ou moins contraints, à remplir une page de leur cahier de devoirs de vacances, et ce tous les matins de juillet et août !
Et puis, aussi, il s’est passé pas mal de choses depuis la fin de ce voyage : le temps de retrouver tout le monde, d’aller rendre visite à nos proches, de faire des surprises aux uns et aux autres, d’accueillir un ami indien pour lui faire à notre tour découvrir la vie ici, de candidater dans un IUT pour Juliette, de chercher un boulot pour Ingrid, la vie commençait peu à peu à reprendre son cours tranquille… 

Mais ce répis a été de courte durée, car les Delory n’ont pas vraiment l’habitude de rester tranquilles et n’aiment pas s’ennuyer ! Quasiment aussitôt rentrée, donc, deux semaines après avoir atterri en France exactement, Ingrid a annoncé son mariage l’été qui arrivait, en août. Haha, quelle surprise, et surtout, quel planning serré !

Bref, tout ça pour dire que ces 4 derniers mois ont donc été quelque peu chargés, cela explique sans doute notre absence, même si ça ne l’excuse pas. 
Quoiqu’il en soit, maintenant que le calme est revenu, et qu’un rythme normal s’installe, on est bien décidés à revenir et à continuer de vous raconter nos aventures, moins exotiques, certes, mais toujours aussi agréables à lire, on l’espère. 

10570329_1539358932966089_4325778970552534282_n

Juste avant notre départ, on avait organisé un petit repas pour présenter à tout le monde notre projet. Ça avait été l’occasion d’expliquer à notre famille et nos amis, le parcours, les pays visités, nos attentes, de recevoir les précieux conseils et adresses des uns et des autres.
Et bien, l’heure est venue de faire un peu la même chose, mais après le voyage cette fois ! L’idée c’est de réunir les mêmes personnes, mais aussi ceux qui n’avaient pas pu être là en octobre dernier, afin parler de ces mois écoulés et de vous raconter plus en détails que sur le blog notre super périple !
Lecteurs du blog, vous êtes donc tous conviés à venir débriefer cette expérience autour d’un goûter aux Violettes le dimanche 4 octobre. Y compris ceux qui nous ont découvertes en cours de route, par l’intermédiaire d’Internet, et qui ne nous connaissent pas forcément « en vrai ». Ce sera l’occasion de se rencontrer :-). Au programme : photos pour les plus patients, vidéos, troc de guides du Routard, échanges de bons plans, explications sur nos changements de plans, ressentis, anecdotes exclusives, rires, chai massala et chocolat :D. 

Venez nombreux !

La jolie Puja s’est mariée

Vous vous souvenez du premier article de notre TDA ? Il avait pour sujet la jolie Puja, la première rencontre qu’on a faite dans notre voyage. Si vous ne vous l’avez pas lu, ou si vous ne vous en souvenez plus, le voici.
Et bien dans cet article, on vous annonce qu’elle a réussi à… SE MARRIER avec son amourex, envers et contre tous !!!! Et on a même un cadeau pour accompagner cette heureuse nouvelle : des photooooooos !

Vous pouvez lui souhaiter tout le bonheur du monde !!!!!!!

   
         

De retour à la maison

Et voilà, le chemin se termine.

On vous écrit, au chaud (ouais enfin c’est un printemps un peu frisquet, donc par rapport à la canicule de Bali, c’est léger quoi…), de notre jolie maison grassoise. De LA MAISON. De l’endroit où on se sent le mieux au monde. De la où tout a commencé, il y a un peu plus d’un an.
Les idées balancées comme ça, juste pour rire, les listes de choses qu’on ne veut pas rater sur cette Terre, puis voir tout se concrétiser à une vitesse fulgurante, et ce non sans efforts. Ce voyage c’est notre bébé, c’est la chose qu’on a créée de A à Z et qu’on a vécue ensemble en se soutenant.

Mais attention cette expérience n’a pas été de tout repos !! Non non non, au contraire ça a été compliqué, à réfléchir, à organiser, à financer, à vivre, à digérer, et on oublie un tas de verbes… Le seul truc qui a été hyper facile pour nous en fait c’était de le partager. Entre nous, tout le temps, avec vous, régulièrement, et puis avec les locaux, souvent !

Le retour à la maison est plus facile que prévu, le pays nous manquait, nos proches nous manquaient, donc l’adaptation se passe vraiment bien. Ce retour au calme et au familier nous donne le temps de digérer, de comprendre et de revenir sur tous les moments de cette expérience incroyable et inoubliable, qu’on n’aurait pu rater pour rien au monde ! On est fières et heureuses de l’avoir accompli, surtout ensemble (on ne peut s’empêcher de se projeter plusieurs années dans le futur et s’imaginer en train de raconter à nos enfants et nos neveux « tu vois, dans ce pays, on y était avec tatie quand on était plus jeunes, on est parties en sac à dos toutes les deux 5 mois pour voyager et découvrir une partie du Monde ». Et ça nous fait bien rire !), et quelque part ça nous manque un peu de ne plus se supporter (dans le sens de se soutenir, non pas de se subir ^^) H24. 

Alors voilà, aujourd’hui, après exactement 161 jours de vagabondage à travers l’Asie et après en avoir pris plein la vue et le cœur chaque seconde de chacun de ces 161 jours, nous sommes de retour. 

Voici notre itinéraire final, celui, il faut l’avouer, qu’on n’avait jamais envisagé une seule fois, dans tous les scénarios qu’on s’était montés 14 mois auparavant :
France -> Inde -> Sri Lanka ->Thaïlande -> Laos -> Thaïlande -> Cambodge -> Thaïlande -> Singapour -> Indonésie -> Australie -> Indonésie -> Inde -> France

On vous remercie de nous avoir suivies tout ce temps, on vous remercie d’être partis avec nous, et surtout on vous remercie de tous vos mots gentils qui nous ont aidées tout le long de la route. Sachez que vous avez été avec nous a chaque instant, dans les meilleurs moments bien sur, mais surtout dans les plus mauvais. Heureusement ils ont été moindres mais vous nous avez donné le sourire et le courage de poursuivre quand le moral était un peu mouligasse !

Vous aurez dans tous les cas l’occasion de nous recroiser et on ne manquera pas cette opportunité de vous raconter, vous faire flipper, vous faire marrer, vous faire voyager une fois de plus avec nous 🙂

On vous aime ❤

L’Australie en vidéo

Evidemment, on ne pouvait pas mettre les pieds en Australie sans vous en montrer les merveilles… Voici le film qui résume notre roadtrip dans le sud-ouest du pays des kangourous.

Avec cette vidéo : AUSTRALIA, on vous annonce la clôture de notre série nommée TDA, qui vous a emmenés en Asie pendant plus de 5 mois.

Merci d’avoir suivi tous les épisodes, et n’hésitez pas a les regarder, les re-regarder, ou et les re-re-regarder !!!

Bisous à tous !!

Le ridicule ne tue pas non plus en Australie

On vous l’avait déjà dit dans l’article précédent, on s’est bien marrés en Australie ! 

On a passé en gros une semaine à manger du houmous et des TimTams (les meilleurs gâteaux du monde, ou presque : des gaufrettes feuilletées avec nappage au goût de nougat au milieu et enrobés de chocolat. Si vous voulez connaître le paradis dans votre bouche, essayez donc ! Les paquets violets seulement, « double coat », les autres déclinaisons ne valent pas la peine…) et à se taper des barres dans la voiture, les magasins et sur la route !

Voici donc un florilège d’images de nos bêtises… XD

          

Australie, on t’aime Aussie

Et ouiiiiiiiiiiiiiii !! Après Bali, on se retrouve dans le pays-continent 😀

L’Australie n’étais pas dans nos plans : chère, pas sur la route, trop immense pour y voyager peu de temps (et quitter un pays avec de la frustration est la pire chose qui soit)… Bref peu de raisons nous poussaient à y faire un tour à part bien sûr l’envie furieuse de découvrir un pays aussi cool, mais pas assez pour effacer tous les « contre ».

Ça, c’était avant qu’on rencontre David au Sri Lanka. On l’avait remarqué au sommet d’Adam’s Peak, farigué comme nous d’attendre dans le froid. Puis on s’était retrouvés sur le même quai de gare à Hatton le lendemain matin. Il était là avec son vélo (il traversait le Sri Lanka à vélo… Y en a qui sont motivés !), puis la conversation s’est engagée et on s’est retrouvés à passer presque tout le reste de notre voyage dans le pays ensemble à se raconter des blagues pourries et partager nos histoires de voyageurs ! Il venait de passer 6 mois en Europe, et avait décidé de s’arrêter au Sri Lanka sur la route de sa maison : Perth, en Australie.

Sur un coup de tête, on lui a dit qu’on venait le voir, et en un claquement de doigt il nous attendait a l’aéroport de Perth avec des croissants et une jolie pancarte.

  

Une semaine, c’est court… Mais assez pour partir en roadtrip !!! Avec la chance inouïe de découvrir le pays de quelqu’un qui a assez voyage pour savoir a quel point son pays d’origine est celui qui est le plus riche et le plus beau de tous.

On a donc pris la route vers le sud, avec comme compagnons « Taylor « (Le surnom de la Swift, notre petite voiture blanche) pleine à ras-bord de provisions, de matériel de camping et de nos affaires.

On a donc roulé comme ça pendant 7 jours géniaux qui nous ont donné l’occasion de :

– Traverser des forêts de pins centenaires
– Visiter des vignobles
– Déguster du vin, du chocolat et du fromage… made in Australia bien sur !
– Rouler sur la poussière rouge
– Sauter dans l’océan plein de requins, et se manger des rochers en remontant (cicatrices a l’appui)
– Regarder le soleil se coucher derrière les nuages
– Marcher à travers le bush
– Manger des TimTams
– Se prendre un cyclone dans la tronche
– Camper sous la pluie
– Organiser un barbecue sauvage (sans viande bien sur)
– Manger du houmous et de l’avocat à s’en écœurer
– Ecouter de la musique en hochant de la tête
– Manger des TimTams
– Griller des chamallow à la flamme du briquet
– Nager dans une cascade
– Se faire attaquer par un kangourou
– Observer une famille d’opossums en pleine nuit
– Ramasser des plumes de perroquets
– Manger des TimTams
– Ne pas se doucher pendant 4 jours
– Flipper en se retrouvant nez-à-nez avec des araignées énooormes
– Prendre le bateau pour aller voir des pingouins… Mais les louper
– Visiter des grottes et se prendre des stalactites dans la tête
– Apprendre que tous les animaux dangereux du monde résident sur cette île
– Interroger du regard le ranger qui nous parle sans qu’on ne comprenne un mot (c’est quoi cet accent sérieux ???)
– Déchiffrer l’accent australien
– Se raconter nos vies pendant des heures et des heures
– Manger des TimTams 
– Boire de la gingerbeer
– Goûter de la Vegemite
– Dîner aux chandelles du tableau de bord de la voiture
– Déambuler dans les rayons de Coles, Woollies et IGA 3 fois par jour
– Manger des TimTams
– Se battre pour recharger les moults appareils électroniques grâce à l’unique et précieuse source USB de la voiture (vous n’imaginez pas le nombre de trucs qui ont le label « USB rechargeable » aujourd’hui : téléphones, iPods, iPads, lampes de poche, enceintes portables…)
– S’inquiéter pour les surfeurs (rapport aux grands requins blancs ET au cyclone)
– Déjeuner dans des endroits cool à Freemantle
– Prendre le CAT 4 fois d’affilée pour faire le tour de la ville sans se prendre la pluie
– Faire les courses pieds nus
– Rencontrer une australienne qui a visité le MIP et Molinard
– Cuisiner de la ratatouille et faire sauter des crêpes
– Essayer de convaincre Dave de venir étudier 2 ans à Berlin (et presque réussir, on y travaille encore !)
– Inviter une quinzaine de personnes à venir nous rendre visite en France

Et surtout… Rigoler, rigoler, rigoleeeeeeeeeeeeer, regretter de ne pas pouvoir rester plus longtemps et espérer pouvoir y retourner très vite !

   

 

   

               

   

          

David et l’Australie , à très très vite !! ❤

Bali en vidéos

Oyé oyé les amis !!

Ce soir nous avons l’immeeeeeeense plaisir de vous dévoiler les deux vidéos de Bali. Ben oui, parce que résumer ces 4 semaines passées sur l’île des Dieux en une seule vidéo, c’était pas possible… Alors on en a fait deux !

La première partie réunit les images prises avec le super appareil de Juliette, son Canon d’amour.

La seconde quant à elle est montée à partir des images de la GoPro (GP pour les initiés…).

Cliquez, chargez, regardez, biffez, faites tourner, c’est trop super pouces en l’air !

Gili Gili

Non, la lecture de ce titre ne s’accompagne en aucun cas du geste qui consiste à chatouiller du bout des doigts le dessous du menton ou les flancs d’un enfant…

Gili c’est le nom de 3 petites « îlounettes » situées au nord-ouest de la grande île de Lombok, la copine de Bali. Elles sont réputées comme spot de plongée, et les fonds marins ont la particularité d’être plein de tortues !! Au choix, on peut loger sur Gili Trawangan, Gili Meno ou Gili Air, chacune ayant sa propre ambiance. La première  est fêtarde, avec distribution de champignons magiques à tout va lors de grosses teufs sur la plage, la seconde est réservée aux lunes de miel et aux amoureux qui préfèrent profiter de leur chambre d’hôtel dans un décor paradisiaque, et la dernière est la plus « normale » avec un petit village musulman, une mosquée, des logements chez l’habitant en pagaille, des restaurants, des bars, des clubs de plongée et même un cinema de plage !!

Vous l’aurez compris, on correspond davantage au public de Gili Air, et c’est là qu’on a décidé d’établir notre campement. On y passe une semaine, notre dernière semaine en Indonésie. Le temps de se reposer, de profiter de la plage, de la délicieuse nourriture de Lombok, et de snorkeller en priant pour croiser une ou deux tortues (?!!???… C’est surtout pour ça qu’on est venues en fait ! En plus c’est la saison des bébés tortues, vous savez comme dans les reportages sur Arte où on voit les œufs éclore sur la plage et les mini-tortues à la carapace encore molle se ruer dans l’eau guidées par les plus grosses ? On a bien essayé de savoir où cette scène se jouait pour y assister en vrai mais bien évidemment les lieux de reproduction et de ponte sont secrets et même énormément protégés à ce qu’on a entendu !!).

Le détail qui est un peu venu tout gâcher c’est qu’il n’a pas cessé de pleuvoir, donc on n’a pas pu profiter au max de notre séjour sous les cocotiers : 10 minutes après avoir posé nos serviettes sur la plage, à chaque fois, on se prend une rincée de chez rincée et on est obligées de regagner le bungalow en courant sous la pluie pour épargner nos livres qui sont en train de se noyer ! Mais on nous avait prévenues, c’est la saison des pluies en Indonésie, donc à Bali mais aussi à Lombok !… Argh.

Voici donc quelques clichés de notre séjour à Gili. Vous verrez le reste dans la vidéo, parce qu’on a surtout filmé à vrai dire ! Et si vous voulez savoir si finalement oui ou non on a réussi à croiser une tortue (le slogan des locaux ici c’est « Snorkell here and you’ll see turtles, it’s guarantee ! If you don’t, I give your money back ! »), vous aurez la réponse un peu plus tard dans la video de Bali que Juliette commence déjà à monter…

IMG_1431

IMG_1408

IMG_1442

IMG_1450

IMG_1455

IMG_1438